Sommaire

© Istock

Bien souvent qualifié de “mal du siècle”, les douleurs dorsales ont un impact considérable sur la vie quotidienne des personnes qui les ressentent. Au point, parfois, d’avoir des conséquences sur leur vie sexuelle. Mais souffrir de sciatique, de lombalgie ou de hernie discale ne doit pas vous empêcher d’avoir une sexualité épanouie !

S’il faut, d’une part, prendre le mal à la racine et tenter de résoudre vos douleurs dorsales - que ce soit par le biais de manipulations, d’une chirurgie ou d’exercices physiques adaptés - vous pouvez également adopter quelques astuces au quotidien. Notamment, opter pour des positions intimes qui ne vous fassent pas souffrir, dans l’intimité.

Évitez les positions acrobatiques

Tout d’abord, il convient d’adopter quelques bons réflexes, sous la couette. Évitez, par exemple, les positions un peu sportives, ou qui nécessitent de vous plier dans tous les sens. Le Kamasutra étant suffisamment varié pour ne pas vous ennuyer, même en zappant certaines pratiques...

"Des mouvements trop brusques ou inadaptés peuvent effectivement aggraver les douleurs, il faut donc poursuivre une activité sexuelle, mais en veillant à prendre quelques précautions", explique le Dr Charley Cohen, rhumatologue.

"Il faut avant tout éviter les positions trop acrobatiques, qui peuvent entraîner des tensions fortes pour le dos, et privilégier les positions que l'on trouve les plus confortables, et qui vont dépendre de chacun. Il est primordial de parler de ses difficultés à son partenaire", conseille le spécialiste. À la moindre douleur, on essaie donc de trouver une autre position, car on ne doit pas avoir mal pendant le rapport sexuel.

Ne cambrez pas trop le bas du dos

"Pour ne pas aggraver les douleurs, il faut veiller à respecter au maximum la courbure lombaire naturelle, et ne pas trop cambrer ni fléchir brutalement cette zone", poursuit le médecin. Pour la femme, mieux vaut éviter, par exemple, les positions couchées sur le ventre, qui obligent à cambrer le bas du dos. On peut éventuellement glisser un coussin sous le ventre (ou sous les lombaires lors du missionnaire) pour réduire cette cambrure et soulager les lombaires.

Si une cambrure excessive fait partie des causes principales du mal de dos, celle-ci peut être due au fait que vos abdominaux ne sont pas assez musclés. Pensez à contracter ces derniers lors de vos galipettes, en rentrant le ventre, de manière à atténuer la cambrure de votre colonne. Ramener le pubis vers l’avant, en basculant légèrement le bassin, permet aussi de réduire la cambrure, et soulage les vertèbres lombaires.

Alternez les positions sous la couette

Un autre bon conseil : alternez les positions. "Pour ne pas toujours solliciter les mêmes muscles ou articulations, et ne pas aggraver des tensions déjà existantes, mieux vaut changer régulièrement de position, y compris au cours d'un même rapport sexuel", ajoute le Dr Cohen.

Ce qui ne veut pas dire chercher des positions toujours plus originales, mais plutôt varier entre les deux-trois positions que l'on trouve les plus confortables. En prime, vos rapports vous sembleront moins routiniers.

Misez sur les positions fléchies, comme la cuillère

Misez sur les positions fléchies, comme la cuillère© Istock

"Les positions où l'on n'a pas les jambes trop tendues, mais au contraire les hanches et les genoux fléchis aident à respecter la courbure lombaire naturelle et à ne pas trop cambrer", explique le Dr Cohen.

Voilà pourquoi la position dite "en cuillères" ou "en chien de fusil" avec les deux partenaires allongés sur le côté, est une position qui peut être agréable, notamment en cas de douleurs en extension - lorsqu'on cambre le dos.

L’union de l’aigle : pour regarder son partenaire dans les yeux

L’union de l’aigle constitue une alternative, plus propice au baiser, puisque les deux partenaires se font face. Elle soulagera tous ceux qui ont mal au dos lorsqu’ils sont cambrés, mais qui se sentent mieux en flexion. Petit bonus non négligeable pour ces dames : elle permet de stimuler le clitoris et le point G.

En pratique, les deux partenaires s’allongent sur le côté, genoux repliés, en se faisant face. L’homme se rapproche et se glisse entre les jambes de la femme, en remontant les genoux de chaque côté de ses flancs. Commence un lent et profond va-et-vient.

Le bateau ivre, plutôt que le classique missionnaire

En position du missionnaire, mieux vaut également pour la femme replier légèrement les jambes vers soi ou autour de son partenaire pour soulager le bas du dos. Lorsque les jambes sont ainsi relevées, il s’agit de la position du “bateau ivre”.

De cette manière, le dos de la femme n’est pas cambré. Quant à l’homme, il peut prendre appui sur les jambes de sa compagne pour maintenir le dos droit. En prime, cette position vous permet de varier les plaisirs - par rapport au classique missionnaire - et s’avère idéale pour les adeptes d’une pénétration profonde.

L’équerre : idéale pour les deux partenaires

L’équerre : idéale pour les deux partenaires© Adobe Stock

Cette position célèbre, qu’on a pu apercevoir dans des films comme “Le facteur sonne toujours deux fois”, est - comme la cuillère - adaptée si les deux partenaires souffrent du dos.

En effet, la femme est allongée sur le dos, sur une surface plane assez en hauteur : table, bureau, plan de travail, la tête calée sur un coussin. L’homme se place debout, entre les jambes de sa partenaire, qui pose ses chevilles sur ses épaules (cela requiert néanmoins un peu de souplesse).

Ainsi, pas de risque de cambrer sa colonne - à condition que la femme ne prenne pas appui sur ses avant-bras.

Mal de dos : pensez à la levrette

Mal de dos : pensez à la levrette© Istock

D'après une étude menée par des chercheurs canadiens sur le sujet et publiée dans la très sérieuse revue Spine, la levrette serait la position la plus douce pour les hommes souffrant de lombalgies. En effet, dans cette position, l'homme peut garder le dos droit.

Attention toutefois, cela n'est pas forcément vrai pour tous les maux de dos : la levrette est davantage conseillée en cas de douleurs lorsqu'on fléchit le dos vers l'avant, que si les douleurs sont dues à la cambrure et à l'extension du dos.

Pour la femme, elle doit être réalisée avec précaution et plutôt en appui sur les mains que sur les coudes pour ne pas trop cambrer. Il convient aussi de contracter les abdos en rentrant le ventre, et de veiller à garder le dos bien droit.

Surtout, n’arrêtez pas de faire l'amour

Surtout, n’arrêtez pas de faire l'amour© Istock

"En cas de maux de dos, les gens ont tendance à diminuer leur activité sexuelle par crainte d'aggraver les douleurs et c’est naturel", constate le Dr Charley Cohen, rhumatologue. Pourtant, c'est un cercle vicieux, car l'interruption des rapports sexuels peut être source de tensions au sein du couple ou d'insatisfaction, donc aggraver les douleurs.

D'autre part, les antidépresseurs ou autres médicaments sédatifs utilisés pour lutter contre les douleurs chroniques (notamment dans le cas de la fibromyalgie) peuvent entraîner une baisse de la libido.

"La sexualité peut aider à rompre ce cercle vicieux stress/ état dépressif/ douleur. Le plaisir est, en effet, un excellent anti-douleurs ; et l'activité sexuelle peut aider psychologiquement et favoriser la détente", rappelle le médecin. Sauf en cas de douleur aiguë qui nous bloque complètement, mieux vaut donc ne pas interrompre totalement les rapports.

Bien sûr, si vous ressentez brusquement une vive douleur, stoppez le rapport et consultez un médecin.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

Merci au Dr Charley Cohen, rhumatologue. 

Back pain killing your sex life? Groundbreaking study reveals best positions to save your spine, Université de Waterloo, 10 septembre 2014. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.