Complications de la BPCO : quelles sont-elles ?

Publié le 17 Août 2018 par La Rédaction Médisite
La broncho-pneumopathie chronique obstructive ou BPCO est une maladie dont les complications sont très graves. Un dépistage précoce limite les risques d’aggravation, à condition d’arrêter de fumer.
Publicité

6751747-inline-500x333.jpg© Istock

Broncho-pneumopathie chronique obstructive: dépistage précoce et sevrage tabagique

La broncho-pneumopathie chronique obstructive est une maladie qu’il est fondamental de déceler le plus tôt possible afin de limiter les risques de complications. Mais avant toute chose, les médecins sont unanimes: la suppression du tabac est indispensable pour prévenir la BPCO. Ne pas fumer – ou ne plus fumer – protège aussi l’entourage, car le tabagisme passif expose gravement les non-fumeurs à la broncho-pneumopathie chronique.

Publicité
Publicité

BPCO: complication

La broncho-pneumopathie chronique obstructive a pour première complication grave l’insuffisance respiratoire. Le patient ressent une gêne à l’effort, puis lorsque la maladie progresse, la gêne se manifeste aussi au repos. Lorsque l’insuffisance respiratoire devient chronique, elle rend difficiles les gestes de la vie quotidienne, au point de s’avérer très handicapante. L’insuffisance respiratoire a aussi des répercussions sur le cœur, entraînant une insuffisance cardiaque droite reconnaissable aux symptômes suivants: dilatation de certaines veines et œdème des jambes. Cela témoigne d’ailleurs de l’aggravation de la BPCO. Enfin, l’emphysème, c’est-à-dire la destruction du tissu pulmonaire, est une autre complication de la BPCO.S’ajoute le cancer broncho-pulmonaire. Si cette pathologie n'est pas une complication de la BPCO, elle est l’une des plus importantes conséquences du tabagisme, lui-même grand facteur de risque de la broncho-pneumopathie chronique obstructive.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X