10 conseils pour éviter Parkinson !

Boire du café, manger des vitamines, prendre de l'Ibuprofène ou faire de l'exercice... Certaines habitudes protègeraient de la maladie de Parkinson, seconde pathologie neuro-dégénérative en France. Conseils.

 

Publicité

Prendre de l'ibuprofène

Prendre régulièrement de l'ibuprofène (Advil®., Antarene®...) pourrait réduire les risques de développer la maladie de Parkinson. C'est ce que soutient une étude canadienne, financée par le ministère de la Santé américain, publiée en février 2010. L'étude rapporte que les consommateurs réguliers d'ibuprofène ont 40% de chance en moins de développer la maladie de Parkinson que les autres. Les chercheurs ont suivi 136 474 personnes qui ne présentaient pas la maladie. Après six ans, 293 personnes étaient atteintes. Celles qui consommaient le plus d'ibuprofène étaient aussi celles qui ont le moins été touchées par la maladie. Les scientifiques se sont intéressés à la molécule car il s'agit d'un anti-inflammatoire. Or dans la maladie de Parkinson, la mort des neurones observée, est souvent liée à un facteur inflammatoire.
En pratique : "D'autres études prospectives ont été menées sur l'ibuprofène, concluant à des résultats similaires. Pour autant, les autorités sanitaires ne recommandent pas l'ibuprofène en prévention de la maladie. "Il n'y a donc pour l'instant pas de raison de changer ses habitudes par rapport à cette substance ", conseille le Dr Pollak, neurologue.

Publicité
Publicité

Faire le plein de vitamine E

Même si toutes les études ne sont pas probantes, manger des quantités importantes d'aliments riches en vitamine E pourrait prévenir la maladie de Parkinson. C'est la conclusion d'une étude américaine datée de 2002, menée sur plus de 124 000 hommes et femmes durant 14 ans. Les chercheurs estiment que l'effet antioxydant de la vitamine E joue un rôle protecteur important, la maladie étant liée aux mécanismes d'oxydation. Une revue de littérature publiée dans le Lancet Neurology est parvenue à la même conclusion en 2005.
En pratique : Les noix, les graines (tournesol, lin...), certaines huiles végétales (de tournesol, de germe de blé, de maïs...) et les légumes à feuilles vertes sont riches en vitamine E. Attention : selon cette étude les compléments alimentaires contenant de la vitamine E n'ont aucun effet protecteur. "Le mieux est d'avoir une alimentation équilibrée ", précise le Dr Pollak, neurologue.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X