Sommaire

Qu’est-ce qu’un fibrome ?

Qu’est-ce qu’un fibrome ?© Adobe StockS’il existe des fibromes ovariens et des adénofibromes dans le sein, la grande majorité des fibromes sont utérins. "C'est une tumeur bénigne développée à partir du muscle utérin. Elle existe chez 20 à 40% des femmes caucasiennes et 50% des femmes afro-américaines. Leur apparition augmente avec l'âge", explique le Dr Pia de Reilhac, présidente de la Fédération Nationale des Collèges de Gynécologie Médicale et gynécologue à Nantes. Si dans de rares cas ils peuvent être responsables d’infertilité, inutile toutefois de s’inquiéter : "Un fibrome ne dégénère jamais et ne devient jamais cancéreux."

Des saignements en dehors des règles

Les premiers signes qui peuvent annoncer la présence d’un fibrome, ce sont des saignements inhabituels en dehors des règles. "Les fibromes qui se développent vers l'intérieur de l'utérus, au contact de la muqueuse utérine, peuvent entraîner des saignements rapidement, même s’ils sont de petites tailles", continue le Dr Pia de Reilhac. Dans ce cas, mieux vaut consulter rapidement son gynécologue pour éviter une anémie.

Des règles abondantes

Des règles abondantes© Adobe StockSi des saignements anormaux peuvent être annonciateurs de fibromes, des règles plus abondantes et longues que d’habitude, à la limite de l’hémorragie (elles sont d’ailleurs appelées ménorragies) peuvent également l’être. Alors que des règles durent généralement entre 3 et 6 jours, elles dépassent les 7 jours avec un fibrome. Là encore, il faut faire attention à une possible anémie et en parler à son gynécologue.

Des douleurs dans le bas-ventre

Outre des saignements, des douleurs dans le bas-ventre, mais aussi dans le dos ou dans les jambes peuvent alerter. "Les fibromes qui se développent vers l'extérieur de l'utérus peuvent entraîner des douleurs, notamment s’ils deviennent très gros", ajoute le Dr Pia de Reilhac. Tout simplement car en grossissant, ces tumeurs peuvent appuyer sur la vessie, l’uretère ou le rectum. Des douleurs lors de rapports sexuels apparaissent parfois.

Des désagréments au quotidien

Des désagréments au quotidien© Adobe StockEn grossissant, ces fibromes peuvent également entraîner quelques désagréments. Lorsqu’ils appuient sur la vessie, ils peuvent provoquer des fuites urinaires. Lorsqu’ils appuient sur l’uretère, ils peuvent entraîner des problèmes de rein. Lorsqu’ils appuient sur le rectum, ils peuvent constiper. De manière globale, ils peuvent donner l’impression d’une lourdeur dans le bas-ventre. Là encore, mieux vaut consulter un gynécologue en cas de doute.

Des fibromes parfois asymptomatiques

Toutefois, le plus souvent, les fibromes, "notamment ceux qui se développent dans la paroi musculaire" n’entraînent aucun symptôme. Seul un examen clinique mené par le gynécologue peut les déceler. S’il y a suspicion, il prescrira une échographie pelvienne pour confirmer leur présence. Selon leur taille et les conséquences qu’ils auront sur le bien-être de la patiente, des traitements hormonaux, des ultrasons ou une opération chirurgicale peuvent être envisagés pour les retirer. "Mais on opère uniquement les fibromes symptomatiques", précise le Dr Pia de Reilhac.

> Un expert santé à votre écoute !

mots-clés : Saignement vaginal
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.