Oreille qui coule : qu'est-ce que l'otite perforée ?

Dans certaines otites particulièrement intenses, on peut être confronté à une oreille qui coule. Il s’agit d’une otite perforée. Mais quels sont les autres symptômes d’une otite perforée ? Comment identifier celle-ci, et comment réagir ?

Publicité

© Istock©istock

Comprendre l’otite perforée

Une otite perforée est une otite moyenne aiguë qui s’est compliquée. Cette aggravation est due à l’accumulation de pus derrière le tympan. La douleur est dans ce cas-là très violente, et elle s’accompagne généralement d’une forte fièvre. Lorsque cette collection de pus atteint un volume trop important, elle va fissurer le tympan, et le liquide va alors s’écouler en dehors de l’oreille. Celui-ci étant purulent, il sera épais et aura une teinte jaunâtre. Il est important de consulter un médecin voire un ORL en cas d’otite perforée afin de faire en sorte d’éviter la surinfection du conduit auditif. Même si dans la majorité des cas le tympan cicatrise spontanément, il est préférable de voir son médecin pour soulager la douleur (l’écoulement entraîne déjà une certaine amélioration) et éviter les récidives.

Publicité
Publicité

Précautions à prendre en cas d’otite perforée

En cas d’otite perforée, il est recommandé d’éviter de faire entrer en contact l’oreille concernée avec de l’eau. Il faut en effet limiter le plus possible les risques de faire pénétrer des choses dans l’oreille, car cela pourrait engendrer une surinfection. Il faut donc également éviter d’utiliser un coton-tige ou des gouttes auriculaires. Par ailleurs, pour éviter la propagation au reste de la sphère ORL, il est recommandé de nettoyer régulièrement les fosses nasales avec du sérum physiologique et de se moucher soigneusement.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X