Grippe et grossesse : risques chez la femme enceinte et vaccins

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLes femmes enceintes peuvent être facilement contaminées par le virus de la grippe. Il y a surtout un risque de complications, pour elles comme pour le fœtus. En France, la vaccination contre la grippe chez la femme enceinte est donc recommandée par les autorités sanitaires, depuis 2012, à tous les stades de la grossesse et de manière systématique.
Grippe et grossesse : risques chez la femme enceinte et vaccinsIstock

Quels sont les risques de la grippe chez la femme enceinte ?

La grippe touche, chaque année, plus de deux millions de personnes et n’épargne pas les femmes enceintes. Lors de la grossesse, les femmes sont plus vulnérables aux virus hivernaux et donc plus susceptibles d’attraper la grippe, en raison des modifications de leur système immunitaire.

La fièvre élevée, les courbatures, la toux et la fatigue peuvent entraîner des complications de la grossesse, notamment augmenter le risque de fausse couche spontanée.

De plus, la surinfection bactérienne est plus fréquente chez la femme enceinte, et peut être à l’origine de graves complications pour le fœtus.

L’hospitalisation peut être parfois nécessaire, principalement en cas de complication respiratoire et, chaque année, des femmes enceintes non vaccinée décèdent des complications de la grippe.

En cas de symptômes de grippe chez une femme enceinte, il est impératif que cette dernière consulte son médecin généraliste ou son gynécologue.

Les traitements antiviraux ne sont pas contre-indiqués chez la femme enceinte et limitent significativement le risque de complications, notamment respiratoires.

Photo : les traitements antiviraux peuvent être prescrits même pendant la grossesse

Que faire en cas de grippe pendant la grossesse ?

Les symptômes de la grippe pendant la grossesse sont une fièvre élevée, pouvant dépasser 39 degrés, une toux sèche, des douleurs musculaires et une fatigue intense.

Des contractions utérines plus fréquentes peuvent aussi avoir lieu. Dès l’apparition de ce type de symptômes, il est nécessaire de consulter son médecin qui évaluera le risque de complications.

Il prescrira alors du paracétamol pour lutter contre la fièvre et un traitement anti-viral si la femme est vue dans les 48 premières heures.

Les femmes enceintes ne doivent en aucun cas prendre de médicament sans un avis médical ou du pharmacien. Le site du CRAT permet de savoir quels sont les médicaments utilisables pendant la grossesse et ceux qui sont contre-indiqués.

Prévention et règles d'hygiène

Les mesures d’hygiène et de prévention doivent être respectées, notamment en cas de contact avec une femme enceinte.

  • Le lavage des mains, la protection de la bouche en cas de toux ou d’éternuements, l’utilisation de mouchoirs à usage unique sont recommandés.
  • Le lavage des mains doit être précautionneux et régulier, et au besoin, il ne faut pas hésiter à utiliser des solutions hydro-alcooliques, pendant les périodes d’épidémie.
  • Lorsque l’on est grippé, il est conseillé d’éviter tout contact avec les femmes enceintes. De même, ces dernières doivent éviter les collectivités en période de forte épidémie.

Grossesse : le vaccin anti-grippal peut-il être contre-indiqué ?

La vaccination contre la grippe n’est en aucun cas contre-indiquée chez la femme enceinte. Elle est recommandée par les autorités sanitaires françaises, quel que soit le stade de la grossesse.

Cette vaccination est gratuite pour les femmes enceintes. Il suffit de présenter le bon de change donné par le médecin ou la sage-femme, à la pharmacie pour se procurer le vaccin. Ces professionnels pourront ensuite procéder à l’injection vaccinale.

L’organisme est protégé quinze jours après la vaccination. Les effets secondaires de cette vaccination sont quasiment inexistant en dehors d’un léger fébricule (petite fièvre, légère augmentation de la température) et de quelques douleurs musculaires, qui sont inoffensifs pour la future maman et le fœtus.

Cette vaccination, sans risque, recommandée à partir du mois d’octobre, permet de protéger la maman et l’enfant de complications qui peuvent être graves. L’immunité est prolongée jusqu’aux 6 premiers mois de l’enfant.

Photo : le vaccin anti-grippal est obligatoire en France pour les femmes enceinte

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

https://lecrat.fr/spip.php?page=article&id_article=915

https://www.ameli.fr/sage-femme/exercice-liberal/services-patients/vaccination-grippe-saisonniere

http://www.ordre-sages-femmes.fr/actualites/vacciner-la-femme-enceinte-contre-la-grippe-proteger-la-mere-proteger-lenfant-a-naitre/