Décompensation cardiaque droite : quelles conséquences ?

Publié le 13 Décembre 2018 à 19h02 par La Rédaction Médisite
La décompensation cardiaque est une complication de l’insuffisance cardiaque. Ce problème cardiaque intervient lorsque l’organisme ne parvient plus à compenser l’insuffisance. Mais quelles sont les conséquences de cette maladie cardiovasculaire ?
Istock

Comprendre l’insuffisance cardiaque

L’insuffisance cardiaque est une pathologie dans laquelle le cœur ne parvient plus à pomper suffisamment de sang pour alimenter les organes et les tissus et donc à assurer correctement les besoins de l’organisme. Cette difficulté qu’éprouve le cœur se traduit essentiellement par un essoufflement mais le corps va progressivement mettre en place des stratégies qui vont lui permettre de compenser cette défaillance. Il va notamment se contracter plus fort et accélérer ses battements, ce qui va l’amener à prendre du volume (à grossir) pour être plus efficace. D’autres organes sont également impliqués et surtout les reins qui, moins alimentés en sang, vont émettre moins d’urine. Cela débouche sur une rétention d’eau et des œdèmes ainsi qu’à une augmentation du volume sanguin. C’est un cercle vicieux puisque cette augmentation du volume de sang fatigue encore davantage le cœur.

Comprendre la décompensation cardiaque

Il est fréquent de confondre insuffisance cardiaque et décompensation cardiaque. Il s’agit pourtant de deux maladies cardiovasculaires distinctes bien qu’elles soient directement liées l’une à l’autre. En effet, comme son nom l’indique, la décompensation cardiaque intervient lorsque les mécanismes de compensation mis en œuvre par l’organisme pour contenir l’insuffisance cardiaque ne sont plus suffisants. Elle peut être déclenchée par une maladie cardiovasculaire ou un trouble pulmonaire (infection pulmonaire, infarctus, arythmie, embolie pulmonaire) ou encore en cas de grossesse ou d’anémie. Les aggravations d’une insuffisance rénale ou respiratoire vont également précipiter l’apparition d’une décompensation cardiaque. Elle va se traduire par de grandes difficultés respiratoires (dyspnée) et une importante fatigue tout d’abord à l’effort puis au repos. Par ailleurs, en position allongée, les troubles respiratoires sont majorés et on observe une toux sèche. Chez les personnes les plus faibles (personnes âgées notamment), la décompensation cardiaque entraîne une importante altération de l’état général et même des troubles cognitifs ainsi qu’une angoisse.

Conséquences d’une décompensation cardiaque droite

Les conséquences d’une décompensation cardiaque, outre les symptômes qu’elle entraîne, sont graves. Un traitement doit rapidement être mis en place car sans cela les troubles vont aller en s’aggravant et une hospitalisation dans un service spécialisé en cardiologie deviendra indispensable. Les principaux risques encourus par les malades sont l’augmentation des risques d’infarctus et d’embolie pulmonaire mais aussi le risque d’endommager des organes vitaux tels que les reins ou le foie. Le traitement peut consister dans un premier temps à une mise au repos puis à l’instauration d’un régime sans sel ainsi que la prescription de médicaments diurétiques ou vasodilatateurs.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.