Sommaire

L’âge : avoir passé la cinquantaine

L’âge : avoir passé la cinquantaine© IstockPourquoi : "Passé la cinquantaine apparaît l’hypertrophie prostatique bénigne. Il s’agit d’une augmentation du volume de la prostate* non liée au cancer. Cela entraîne une pression sur la vessie entraînant parfois des envies fréquentes et irrépressibles d’uriner. En plus, avec le vieillissement, les besoins de la vessie sont plus difficiles à gérer.", explique le Dr Vidart.

* voir page 2

Vidéo. Pourquoi ces habitudes peuvent rendre incontinents !

Développer une hypertrophie de la prostate

Développer une hypertrophie de la prostate© IstockPourquoi : les fuites urinaires chez l’homme sont souvent provoquées par un problème de prostate, cette petite glande située sous la vessie et qui a pour rôle l’élaboration du sperme. "Lorsque la prostate augmente de volume en cas d’hypertrophie de la prostate, cela peut créer une pression sur la vessie et une irritation, entraînant des gouttes retardataires (gouttes d’urine mouillant le slip), des envies fréquentes et irrépressibles qui empêchent de se retenir d’uriner.", explique le Dr Vidart.

Subir une prostatectomie totale

Subir une prostatectomie totale© IstockPourquoi : l’incontinence urinaire d’effort chez les hommes intervient souvent suite à une opération de la prostate (ablation bien souvent suite à un cancer de la prostate, le cancer le plus courant chez l’homme). Suite à l’intervention, certains patients éprouvent des difficultés à retenir leurs urines. En effet, une partie du sphincter vésical peut avoir été supprimée ou endommagée et cela se traduit par des fuites urinaires incontrôlées au moment où la personne court, tousse ou soulève des objets lourds.
Sachez-le : chez certains hommes, les pertes urinaires seront faibles, occasionnelles et temporaires, quand d’autres souffriront de pertes chroniques régulières.

Le surpoids

Le surpoids© IstockPourquoi : la pression abdominale est plus forte chez les personnes en surpoids, ce qui peut entraîner une fréquence des fuites plus importante. L’un des meilleurs traitements dans ce cas est la perte de poids, qui permet une amélioration nette des symptômes, et cela quel que soit le type d’incontinence (d’effort, par hyperactivité vésicale…). L’obésité multiplie par 6 les risques d’incontinence.
"Il est conseillé d’avoir un périmètre abdominal qui ne dépasse pas les 102cm, un taux de sucre sanguin d’1,50g/l de sang, d’éviter de développer un diabète de type 2, une augmentation des triglycérides et de son taux de cholestérol. Toutes ces pathologies augmentent le risque un syndrome métabolique, qui accroît l'incontinence urinaire", explique le Dr Vidart.

Souffrir d’un diabète très altéré

Souffrir d’un diabète très altéré© IstockLe diabète, qui se caractérise par un taux de sucre anormalement élevé dans le sang, est une maladie qui évolue insidieusement et qui peut entraîner sur le long terme de nombreuses complications. Parmi elles, on retrouve les problèmes de fuites urinaires.
Pourquoi : les phases de remplissages et de vidanges de la vessie sont sous le contrôle du système nerveux autonome et d’une commande cérébrale volontaire. Si elle est mal traitée, la maladie atteint ce système nerveux et le contrôle des mictions s’en trouve altéré. Cela entraîne des fuites urinaires avec une baisse de la sensibilité de la vessie ainsi que des troubles de la contraction du muscle vésical.
Un conseil : pensez à conserver une bonne hygiène de vie et à vous faire suivre par un spécialiste.

Sources

Remerciements au Dr Adrien Vidart, chirurgien-urologue à l’hôpital Foch à Suresnes et membre de l’association française d’urologie (AFU) - www.urofrance.org

Vidéo : Pourquoi ces habitudes peuvent rendre incontinent !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.