Dîner après 18h00 explose les risques cardiaques des femmes !

Selon une étude, plus vous dînez tard - soit après 18 heures - plus vous augmentez vos risques cardiaques. Les femmes seraient particulièrement touchées par cette ingestion de calories tardives.

D’après une conférence de l'American Heart Association (AHA) basée sur des recherches réalisées par l’Université Columbia, les femmes qui dîneraient après 18 heures seraient particulièrement exposées au risque d’infarctus.

En ingérant leur repas tard le soir, elles auraient en effet plus de risque de souffrir d’hypertension, de surpoids ou encore de problèmes de glycémie... qui sont tous des facteurs de risque majeurs, pouvant déboucher sur une maladie cardiaque.

Hypertension, obésité... Les "calories du soir" seraient néfastes

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont suivi 112 femmes, âgées de 33 ans en moyenne, durant près d’un an. Ils ont analysé le menu de chaque repas, les horaires de prise, mais aussi la santé cardiaque des participantes.

Au début et à la fin de l’année, une note était attribuée à chacune afin de mesurer le bon fonctionnement de leur cœur.

Après avoir examiné les résultats, les scientifiques de l'American Heart Association ont montré que le fait de dîner après 18h était lié à une mauvaise santé du cœur.

En effet, les femmes qui consommaient la majorité de leurs calories quotidiennes après cet horaire avaient une pression artérielle plus élevée.

Elles avaient également un taux d'obésité plus élevé que la moyenne et souffraient de troubles de la glycémie - deux facteurs de risque importants dans le développement des maladies cardiaques.

Les résultats ont montré que l’augmentation des calories consommées le soir favorisait ces troubles cardiaques, et ce, même à partir d’1% d'augmentation.

Ces constats étaient valables pour toutes les femmes, qu’importe leur tranche d’âge ou leur statut socio-économique.

En revanche, l'impact sur la tension artérielle était plus prononcé chez les participantes d'origine espagnole qui consommaient la plupart de leurs calories le soir.

Il convient cependant de nuancer ces résultats : les scientifiques n’ont pas réussi à prouver que le fait de manger tard entraînait forcément une maladie cardiaque. Ils ont seulement découvert un lien entre les dîners tardifs et le développement de facteurs de risque (obésité, hypertension…) pouvant conduire à une maladie cardiaque.

Par ailleurs, bien que l’étude ne porte pas sur les hommes, des chercheurs d’Harvard avaient déjà découvert que les hommes qui prenaient une collation la nuit présentaient un risque de maladie coronarienne 55% supérieur à celui des hommes qui ne le faisaient pas.

Le repas tardif va à l'encontre de notre horloge biologique

Selon le Dr Makarem “Prendre un encas, tout comme manger tardivement, va à l’encontre de notre horloge biologique”.

La nuit, le corps doit en effet se mettre au repos, et la tension artérielle doit baisser de 10%.

Or, si l’on se réveille pour manger, cela booste notre tension et empêche ce processus de ralentissement. Cette activité libère également un excès d'hormones alors que le corps devrait commencer à se détendre.

Ces résultats préliminaires indiquent par conséquent que l’heure du repas à tout autant son importance que le choix du menu.

Heureusement, d’après le docteur, “la proportion de calories ingérées lors du repas du soir peut facilement être modifiée et peut ainsi réduire le risque de maladies cardiaques."

Ainsi, même l'équipe de scientifiques n'a pas précisé combien de calories le dîner devrait représenter, elle conseille de ne pas dépasser plus de 30% des calories ingérées durant la journée.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Le repas du soir est associé à une mauvaise santé cardiaque chez les femmes, American Heart Association, 11 novembre 2019. 

La rédaction vous recommande sur Amazon :