Examen de la peau : au quotidien

Lorsqu’on est diabétique, il faut surveiller sa peau -au quotidien ! D’abord, parce que les anomalies glycémiques favorisent l’apparition d’infections cutanées sur l’ensemble du corps.

Ensuite, parce que la maladie abîme les nerfs et amoindrit la sensibilité notamment au niveau des pieds, qui lors de la marche sont particulièrement exposés aux risques de petites plaies (frottement, ampoules, coupures…). Or celles-ci, parce qu’elles sont indolores, passent facilement inaperçues...

Elles donnent lieu fréquemment à des complications. Le diabète reste la première cause d’amputation en France.

Tension artérielle et poids : 1 fois par mois

Il faut surveiller son poids et faire contrôler sa tension artérielle de façon très régulière, environ une fois par mois. Le surpoids (Indice de Masse Corporelle, IMC>25) et l’HTA (hypertension artérielle), associés à la présence de graisses nocives dans le sang (mauvais cholestérol et triglycérides) et à l’encrassement des artères, augmentent en effet, considérablement les risques d’accidents cardio-vasculaires (infarctus du myocarde, angine de poitrine...) et cérébro-vasculaires (AVC).

Hémoglobine Glyquée : tous les 3 à 6 mois

Le dosage de l’hémoglobine glyquée s’impose tous les 3 à 6 mois. Son but : évaluer l’efficacité du traitement antidiabétique prescrit, là où la glycémie à jeun n’est pas suffisante puisqu’elle mesure le taux sanguin de sucre à un instant T. Avantage du dosage de l’hémoglobine glyquée : il permet d’évaluer le taux moyen de glycémie (taux de sucre sanguin) au cours des 2 à 3 mois qui précèdent l’examen (le prélèvement s’effectue en général au pli du coude).

Le résultat doit être inférieur à 7%. Un chiffre supérieur indique que la maladie est mal équilibrée...

Vue, reins, cerveau, cœur : 1 fois par an

Même s’il reste longtemps silencieux, le diabète est une maladie redoutable qui peut détruire les nerfs, endommager les artères ou le fonctionnement des reins, et même rendre mal voyant en s’attaquant à la rétine.

Une fois par an, il faut donc surveiller, le fonctionnement rénal par la recherche d’albumine dans les urines, le dosage de la créatinine et de la clearance, contrôler du profil lipidique sanguin (cholestérol, triglycérides...) grâce à une prise de sang, effectuer un fond d’œil (pour la rétine), consulter un cardiologue pour un bilan cardiovasculaire (électrocardiogramme, échodoppler des artères...) et procéder à des examens neurologiques à la recherche de potentielles polynévrites.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.