Test : HGPO : le diagnostic du diabète gestationnel

Le test HGPO, acronyme d'HyperGlycémie Provoquée par voie Orale, est généralement réalisé au cours du deuxième trimestre. Son but ? Contrôler le taux de sucre dans le sang de la future maman pour s'assurer qu'elle ne présente pas de diabète gestationnel. Bien que facultatif, le test HGPO est vivement recommandé aux femmes enceintes qui présentent des facteurs de risques : antécédents familiaux, surpoids et grossesse après 35 ans principalement.

Les différentes étapes du test HGPO

Dans un premier temps, la future maman doit faire une prise de sang en étant à jeun afin de contrôler son taux naturel de glycémie. La deuxième étape consiste à boire une solution très fortement sucrée qui ne contient pas moins de 75 grammes de glucose. Le breuvage sert à voir comment l'organisme gère cet excès de sucre dans le sang. Une heure après, un premier bilan sanguin est réalisé. La future maman devra patienter encore une heure pour la troisième prise de sang. Elle saura alors si elle fait, ou non, du diabète gestationnel.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.