Sommaire

Antidépresseurs : les sous-prescriptions sont assez fréquentes

Antidépresseurs : les erreurs fréquentes des médecins et des patients© Istock

Une autre erreur, concernant les antidépresseurs, est leur sous-prescription. “Il arrive parfois qu’un patient en plein épisode dépressif se rende chez son médecin traitant pour lui exposer ses symptômes, et que ce dernier lui réponde que ce n’est qu’un petit coup de mou et que ça va passer”, déplore le Dr Charles. “Dans ce cas, le diagnostic de dépression n’est pas posé, et le traitement n’est donc pas prescrit”.

Moins fréquente, la sur-prescription des antidépresseurs existe aussi. “Une personne qui vient de perdre un parent et se sent donc très mal depuis quelques jours peut se voir prescrire des antidépresseurs”, souligne le psychiatre. “Or, il faut que les symptômes durent au moins quinze jours pour parler d’un épisode dépressif”.

Le spécialiste rappelle que ce type de médicament n’est indiqué qu’en cas d’épisode dépressif caractérisé, et peut éventuellement être prescrit pour combattre les troubles anxieux. En revanche, “les coups de blues ou les réactions de tristesse ne relèvent pas de l’antidépresseur”.

Sources

Dépression, Inserm, 1 août 2014. 

Antidépresseurs : Comment en faire bon usage ?, Info-depression.fr 

Données et statistiques sur le suicide, OMS, 2012. 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.