Abstinence périodique : le principe

L’abstinence périodique consiste à n’avoir aucune relation sexuelle durant la période de fécondité. Habituellement, l’ovulation a lieu 14 jours avant le 1er jour des prochaines règles. Considérant la courte espérance de vie de l’ovule (12 à 24 h) et celle des spermatozoïdes (2 à 5 jours), la période de fécondité s’étend du 10e au 15e jour d’un cycle "standard" de 28 jours. En théorie du moins... Dans la réalité, la durée des cycles menstruels varie d’une femme à l’autre : déterminer sa période de fécondité n’est pas toujours évident.

Abstinence périodique : comment reconnaître le bon moment ?

Il existe plusieurs méthodes naturelles plus ou moins fiables pour définir la période d’abstinence. On peut citer par exemple la méthode Billings, qui consiste à examiner chaque jour sa glaire cervicale : elle est plus abondante, transparente et filante durant la période de fécondité. Toutefois, le plus simple reste d’utiliser des tests d’ovulation quelques jours avant la date supposée de l’ovulation. Si le premier test est négatif, refaites-en un chaque jour jusqu’à obtenir un résultat positif : l’ovulation devrait avoir lieu dans les 2 ou 3 jours suivants…

L’abstinence, difficile à supporter ?

L’abstinence périodique n’est pas toujours bien supportée. En particulier pour la femme, car c’est dans sa période de fécondité qu’elle a généralement le plus envie de faire l’amour… Cependant, de nombreux couples vivent très bien ces périodes d’abstinence : en soignant leurs « retrouvailles », ils font même de cette méthode un moyen d’entretenir leur désir.

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.