Polype nasal et cancer

La présence d’un polype nasal sur la muqueuse du nez va en partie obstruer le passage de l’air. Bien souvent, cette obstruction n’entraîne aucun symptôme majeur. On peut par exemple simplement retrouver une voix nasillarde. Les polypes nasaux vont souvent être associés à une rhinite allergique ou à une sinusite qui vont elles aussi accentuer le problème obstructif. Il arrive aussi que les polypes constituent les prémices d’un cancer, mais il s’agit de tumeurs bénignes qui dégénèrent rarement en véritable cancer.

Polype nasal et fatigue

Avec une moins bonne circulation de l’air, on aura naturellement tendance à moins respirer par le nez, d’autant que la nuit des ronflements vont faire leur apparition. De même, des apnées du sommeil et des maux de tête peuvent survenir. C’est cet ensemble de facteurs qui va perturber le sommeil. Ainsi, même si on ne s’en aperçoit pas nécessairement, le sommeil sera de moins bonne qualité et moins réparateur.

Cela se traduit naturellement par une importante fatigue ou une tendance à somnoler au cours de la journée. Si c’est le cas, il ne sert à rien de prendre des excitants tels que la caféine ou du guarana. Ce qu’il faut, c’est régler le problème à son origine, à savoir faire ôter le polype nasal.