Dans quels cas peut-on percevoir un ganglion dans le cou ?

Les ganglions lymphatiques sont indispensables pour filtrer la lymphe afin d’en éliminer les agents pathogènes et de produire des globules blancs et des anticorps. C’est en raison de ce rôle immunitaire que les ganglions sont activés en cas d’infection et qu’ils augmentent de volume. Ce gonflement est dû aussi bien à leur activation qu’au fait que les virus ou les bactéries responsables de l’inflammation sont retenus par les ganglions. Il est donc possible de percevoir un ganglion au niveau du cou en cas d’infection, ORL notamment. Toutefois, les ganglions lymphatiques peuvent également augmenter de volume (adénopathie) en cas de cancer pour lutter contre les cellules cancéreuses.

Douleur au cou et ganglions lymphatiques

Le gonflement d’un ganglion lymphatique n’est pas nécessairement douloureux. Il est important de s’en souvenir, car ce n’est pas le fait qu’il y ait ou non une douleur qui souligne la gravité du gonflement d’un ganglion. À titre d’exemple, un ganglion au niveau du cou (adénopathie cervicale) sera douloureux en cas d’angine, alors qu’il ne le sera pas en cas de cancer des voies aérodigestives supérieures (gorge). Ce sont davantage les ganglions qui persistent dans le temps ou qui grossissent en dehors de toute infection qui doivent amener à consulter un médecin. De même, un ganglion ferme et non douloureux est souvent plus à craindre qu’un ganglion souple et sensible au toucher.

mots-clés : Douleur cou
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.