Tabagisme et alcoolisme, un cocktail explosif qui favorise le cancer de la langue

La survenue des tumeurs malignes reste en partie mystérieuse. Cela dit, il existe plusieurs facteurs de risque clairement identifiés. Le tabac et l’alcool multiplient les chances de développer un cancer de la langue, jusqu’à près de 100 fois lorsqu’ils sont associés. C’est une petite blessure sur le bord de la langue qui attire l’attention du patient. Cette blessure, qui saigne facilement, est souvent confondue avec un aphte ou un ulcère. Le patient ressent une sensation de brûlure lorsqu’il mange certains aliments (plats épicés) ou boit certaines boissons (sodas, alcool). La lésion s’accompagne d’une haleine très désagréable, d’une douleur d’oreille et du gonflement des ganglions situés au niveau du cou (adénopathie).

La biopsie, l’examen de référence pour confirmer un cancer de la langue

L’observation clinique aide l’ORL à orienter son diagnostic. Mais c’est la biopsie, qui consiste à prélever et à analyser des fragments de la lésion, qui permet de confirmer si la lésion est cancéreuse. L’échantillon prélevé est envoyé à un laboratoire d’histologie, où il est étudié au microscope. Si des cellules cancéreuses sont identifiées, un bilan d’extension devra être réalisé pour rechercher d’éventuelles métastases. Sur la base de toutes les informations collectées, une équipe pluridisciplinaire décidera quel traitement mettre en place.

Vous aussi participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.