Cancer des amygdales : quelles chances de survie ?

Le 11 septembre 2018, les producteurs de Véronique Sanson annonçaient par voie de communiqué que la chanteuse était contrainte d'annuler plusieurs de ses concerts après avoir été diagnostiquée d'une tumeur aux amygdales. L'occasion d'en savoir plus sur le cancer des amygdales et son pronostic.

Publicité

© IstockEn tournée dans toute la France, Véronique Sanson se voit contrainte d'annuler neuf de ses concerts pour des raisons de santé assez préoccupantes. "Les médecins ont décelé en juillet une tumeur à une amygdale, ce qui nécessite un traitement de radiothérapie", a expliqué le 11 septembre 2018 à RTL Gilbert Coullier, producteur de la chanteuse. Cette tumeur maligne est un cancer des amygdales. Ce dernier fait partie de la famille des cancers oto-rhino-laryngologiques (ORL), également appelés cancers des voies aérodigestives supérieures (VADS) ou encore cancers de la tête et du cou. Ces types de cancers, placés en quatrième position des cancers les plus fréquents en France avec 14 000 nouveaux cas par an, touchent principalement la bouche et la gorge, plus rarement le nez, les sinus, les glandes salivaires et les oreilles.

Publicité
Publicité

Cancer des amygdales : le tabac, facteur de risque majeur

Interviewé par Medisite, le Dr Olivier Choussy, chirurgien et chef du service d'ORL à l'Institut Curie, explique que le cancer des amygdales "a comme particularité le fait qu'il soit actuellement en forte augmentation, essentiellement à cause de son origine virale alors que les cancers ORL sont en légère régression". En effet, bien que le tabac et l'alcool constituent les principaux facteurs de risque, depuis quelques années le virus du papillome humain (HPV) a également été identifié comme une cause de cancer des amygdales. Cette infection sexuellement transmissible (IST) peut être à l'origine du cancer du col de l'utérus mais également du cancer de l'oropharynx, conséquence de rapports sexuels oro-génitaux non protégés. Toutefois, "les personnes les plus touchées en France restent les personnes alcoolo-tabagiques, qui représentent 80% des cas de cancer ORL, précise le Dr Choussy, les hommes âgés de plus de 60 ans étant les plus concernés".

Cancer des amygdales : 20% de survie quand le stade est avancé

Le diagnostic du cancer des amygdales est posé après observation de plusieurs symptômes types qui persistent plus de trois semaines : "une gêne à la déglutition, des douleurs quand on avale, une otalgie réflexe (douleur à l'oreille du même côté que le cancer), une modification de la voix, des boules qui apparaissent dans le cou (adénopathies) ou encore des crachats de sang, détaille le Dr Choussy. En fonction de la taille de la tumeur, le traitement ne sera pas le même, et les chances de survie non plus : aux stades 1 et 2, le diamètre de la tumeur est inférieur à 4 cm. Celle-ci peut être facilement retirée grâce à la chirurgie ou à de la radiothérapie (traitement locorégional des cancers qui consiste à utiliser des radiations pour détruire les cellules cancéreuses) qui pourra être, dans certains cas, associée à la chimiothérapie.

A l'inverse, un cancer des amygdales avancé (stades 3 et 4) signifie que le diamètre de la tumeur est supérieur à 4 cm ou que la maladie s'est étendue à d'autres organes (métastases). Dans ce cas, "il s'agit d'évaluer s'il est possible de retirer entièrement la tumeur par intervention chirurgicale sans nuire gravement à la qualité de vie du patient", explique la Société Européenne d'Oncologie Médicale (ESMO). "Plus le cancer est gros, moins il y a donc de chance de guérir, ajoute le Dr Choussy. Dans les stades avancés, les chances de guérison sont de l'ordre de 20%. En revanche, on frôle 80% chez les patients présentant de petites tumeurs. Les cancers de l'oropharynx dus au HPV semblent avoir un meilleur pronostic. Et plus on est diagnostiqué tôt, plus on a de chance de guérir," d'où l'importance de consulter rapidement dès l'apparition des symptômes. Car les cancers ORL sont foudroyants : ils seraient la cinquième cause de mortalité par cancer en France.

Bon à savoir : La campagne européenne de dépistage de cancer ORL Make Sense se déroulera du 17 au 21 septembre 2018. Celle-ci a pour objectifs "d'éduquer sur la prévention de la maladie, de faire connaître [ces] signes et [ces] symptômes, d'encourager la consultation au premier symptôme et faciliter l'accès au spécialiste en vue d'un diagnostic plus précoce". Des journées d'information et des consultations de dépistage sont organisées dans plusieurs hôpitaux européens.

 
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X