Cancer du sein au stade avancé : des traitements pour limiter la progression

Lorsque des métastases sont décelées, les alternatives curatives ne sont plus possibles. Il s'agit alors d'administrer des traitements palliatifs pour améliorer la qualité de vie de la femme malade et de retarder l'évolution du cancer. Les traitements sont alors plus généraux que pour les stades précoces, avec l'emploi de chimiothérapie, hormonothérapie et thérapie ciblée. L'hormonothérapie n'est employée que lorsque le cancer du sein est dit hormonodépendant. Il s'agit de freiner les effets des œstrogènes qui poussent les tumeurs à grandir. Tamoxifène, létrozole, anastrozole ou exémestane sont autant de molécules utilisées en hormonothérapie. La chimiothérapie convient pour des cancers du sein qui ne sont pas hormonodépendants ou lorsque l'hormonothérapie ne suffit pas. Les nouvelles thérapies ciblées sont dirigées contre un récepteur cellulaire HER-2 qui favorise la croissance de la tumeur. Le trastuzumab et le lapatinib sont deux molécules anti-HER-2. La première bloque les récepteurs HER-2, tandis que la seconde limite leur production.

Traitements palliatifs lors du cancer du sein au stade avancé

Des traitements médicamenteux sont mis en place pour réduire les douleurs liées aux métastases. Il s'agit d'antalgiques plus ou moins puissants, allant du paracétamol jusqu'à la morphine. Radiothérapie, mais aussi chirurgie, peuvent également endiguer la douleur et les complications graves liées aux métastases du système nerveux central et des os.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.