Cancer de l’utérus : les lésions précancéreuses

Le papillomavirus humain, après avoir infecté la muqueuse de l’utérus, modifie la structure de son épithélium, c’est-à-dire la couche externe de la muqueuse. À ce stade, on parle de lésions précancéreuses qui peuvent être soignées. Une petite partie de ces lésions risquent de développer un cancer. Le dépistage se fait par frottis utérin tous les trois ans entre 25 et 65 ans.

Les stades du cancer de l’utérus avéré

La Fédération internationale de gynécologie et d’obstétrique propose une classification du cancer de l’utérus. Au stade I, la tumeur reste très localisée. Il y a alors un développement anarchique de cellules cancéreuses au niveau du col de l’utérus uniquement. Au stade II, la tumeur envahit des tissus à proximité comme la partie supérieure du vagin. Au stade III, le cancer s’étend à tout le vagin et à la paroi pelvienne. Des problèmes rénaux surviennent alors. Au stade IV, la vessie ou le rectum sont touchés, ou encore d’autres organes par des métastases à distance. Le choix des traitements dépend du stade de progression du cancer. L’analyse des ganglions lymphatiques touchés à proximité de la tumeur permet aussi de situer le pronostic et de choisir le traitement.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.