Sommaire

La présence de ganglions au niveau du cou

La présence de ganglions au niveau du couLes manifestations : Les ganglions lymphatiques qui se trouvent sous la mâchoire inférieure au niveau du menton ou dans le cou augmentent de volume en général d'un seul côté, là où se trouve la tumeur. Le gonflement persiste dans le temps et les ganglions sont souvent durs et douloureux.

Pourquoi : "Les ganglions cervicaux peuvent réagir parce qu'il y a une surinfection au niveau de la bouche, due à la présence d'une plaie entraînée par la tumeur. Mais ils peuvent aussi être le signe que la tumeur a commencé à se disséminer dans l'organisme", explique le Dr Bertolus.

Que faire : Consultez si les ganglions persistent plus de 3 semaines.

Une haleine fétide

Une haleine fétideLes manifestations : A un stade avancé de la tumeur, la personne en plus de nombreux autres symptômes (douleurs à l'oreille, lésion dans la bouche qui ne guérit pas, présence de ganglions gonflés sous la mâchoire et au niveau du cou...) commence à avoir une haleine de plus en plus désagréable.

Pourquoi : "Cela est souvent le signe d'une surinfection bactérienne. Les bactéries envahissent les tissus nécrosés par la tumeur et cela dégage une odeur fétide", explique le Dr Bertolus.

Que faire : Il est important de consulter rapidement car la tumeur est souvent bien avancée à ce stade.

Deux sortes de cancer de la langue

Deux sortes de cancers se distinguent : les cancers de la portion mobile de la langue, et les cancers de la base de la langue. Dans 85% des cas, il s’agit d’un cancer de la portion mobile de la langue, plus visible donc plus facile à diagnostiquer.

Les facteurs de risques : L'alcool et le tabac (l'association des deux augmente les risques de 80 à 90 % des cancers de la langue), la mauvaise hygiène bucco-dentaire ou des facteurs irritants comme une prothèse inadaptée. "Cependant, d'autres facteurs comme une infection par certains papillomavirus peuvent également intervenir chez des personnes n'ayant jamais bu ni fumé. Cela se retrouve surtout pour les cancers de la base de la langue", explique le Dr Bertolus.

Sachez-le : Selon la ligue contre le cancer, les cancers de la langue mobile touchent surtout les hommes, dans 85 % des cas avec un pic entre 55 et 56 ans.

Sources

Remerciements au Dr Chloé Bertolus, chirurgien au service de chirurgie maxillo-faciale et stomatologie de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

mots-clés : Aphte langue
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.