Prisé par nos grands-mères, le tricot fait son retour, notamment chez les plus jeunes. Lâcher prise, se vider la tête, ou reprendre confiance en soi, nombreux sont les bienfaits de cette activité pour atteindre le bonheur. En effet, 81 % des tricoteurs sont plus heureux après une séance selon une étude publiée dans la revue The Journal of Occupational Therapy.

Le tricot réduit le stress

Avec sa suite de gestes tranquilles et répétitifs, le tricot permet de se reconnecter à l’instant présent et de penser à autre chose. Demandant une certaine concentration, l’activité permet de se mettre dans une bulle. Celle-ci serait même considérée comme le “nouveau yoga” comme l’assure le livre La Tricothérapie, le tricot est le nouveau yoga. “Il semblerait que les gestes répétitifs aient pour vertu de rassurer ceux qui les reproduisent de façon récurrente, un peu comme un mantra zen que l’on récite”, assure Pierre Bastoul, l’un des coauteurs. Aux Etats-Unis, des médecins prescrivent même le tricot comme antistress.

De nombreuses études américaines et britanniques confirment cette tendance. Elles montrent qu’en focalisant l’attention sur nos mains, tricoter boosterait la production de dopamine et de sérotonine, les hormones du bonheur. D’autre part, cela diminuerait celle du stress, appelée cortisol. ”Tricoter seul permet une introspection (...)”, rappelle le co-auteur du livre. Par ailleurs, le Dr Herbert Benson, professeur de médecine à l’Université de Harvard, le conseille pour lutter contre les douleurs chroniques, l’insomnie et l’hypertension.

Tricoter améliore l’estime de soi…

On oublie parfois l’idée qu’il est possible de réaliser des choses soi-même. Alors lorsqu'on voit naître un objet sous ses doigts, le principe du “Do It Yourself” prend tout son sens. Pouvoir se dire que “c’est moi qui l’ai fait” procure un sentiment de fierté et booste notre confiance en soi. "Il y a un côté un peu primitif dans le fait de se dire que l’on est capable de créer soi-même un vêtement pour se couvrir du froid", écrit Pierre Bastoul.

Une étude canadienne parue en 2009, faite auprès de femmes souffrant d’anorexie mentale, tire la même conclusion. 74 % d’entre elles ont déclaré que le tricot leur évitait de ruminer au sujet de leur poids, tout en leur procurant un sentiment de satisfaction et d’accomplissement. Il peut aussi prendre une autre dimension lorsqu’on tricote pour quelqu’un d’autre. “Passer plusieurs heures à fabriquer un bonnet ou une écharpe est un acte d’amour qui guérit de la peur de ne pas savoir dire aux gens qu’on les aime”, raconte le co-auteur.

Autre forme de fierté : occuper nos mains et notre esprit nous aiderait à nous libérer de certaines addictions comme l’alcool, la cigarette ou même la nourriture (si vous voulez perdre du poids). L’université de Chicago place même le tricot parmi les dix meilleurs moyens pour arrêter de fumer. L’idée serait d’installer une nouvelle routine. À la place de sortir une cigarette le matin, pendant un café, ou à l’apéritif, la personne se munit de ses aiguilles à tricoter. Car “pour tricoter, on est obligé de se concentrer et de lâcher prise sur le reste, sinon, ça ne marche pas”, explique Pierre Bastoul.

…Et protège notre santé

N’en déplaise à ceux qui trouvent le tricot ennuyant, cette activité stimule pourtant le cerveau de manière très globale. Elle active des aires motrices aux aires sensorielles, en passant par la mémoire ou la planification. Cette occupation manuelle attise aussi la circulation sanguine et lymphatique, ce qui freine la détérioration du cartilage qui entoure nos articulations. D’après le chirurgien orthopédique américain Alton Barron, les mouvements de doigts dus au tricot “obligent le fluide à se déplacer tout autour du cartilage, gardant ainsi nos articulations bien hydratées et minimisant par la même occasion le risque d'arthrite”.

> Les biens rares des plus grands promoteurs sont sur Immo.planet !

Sources

https://madame.lefigaro.fr/bien-etre/relaxation-confiance-en-soi-anti-stress-le-tricot-le-nouveau-yoga-070217-129575

https://www.femmeactuelle.fr/sante/psycho/tricot-crochet-6-bonnes-raisons-de-sy-mettre-2126862

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.