Le préservatif

Hormis son intérêt anticonceptionnel, le préservatif présente l’intérêt non négligeable de prévenir les maladies sexuellement transmissibles (MST).

Publicité

© Istock©Istock Hormis son intérêt anticonceptionnel, le préservatif présente l’intérêt non négligeable de prévenir les maladies sexuellement transmissibles (MST/IST). Il a à la fois l’avantage et l’inconvénient de reposer sur une initiative masculine : avantage quand l’homme prend activement sa part de responsabilité dans la démarche contraceptive, inconvénient lorsqu’il répugne à utiliser cette méthode.

Publicité
Publicité

L’indice de Pearl est de 98 % pour ce mode de contraception est dépendante d’un maniement correct. L’indice de Pearl est mesuré par le nombre de grossesses survenues chez 100 femmes sexuellement actives sous contraception, pendant 12 cycles. Il est exprimé en pourcentage année-femme. Le préservatif est souvent utilisé dans les premiers temps d’une relation, puis la pilule vient prendre le relais une fois cette relation stabilisée.

Cinq pour cent des femmes utilisent le préservatif comme seul moyen contraceptif.

Les recommandations des équipes du planning familial plaident chez les adolescentes pour la formule " pilule + préservatif " étant donné le caractère souvent instable de leur relation en général.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X