Les autorités publicitaires britanniques (Advertising Standards Authority - ASA) ont censuré une publicité sur le Nurofen® contre les douleurs articulaires et dorsales. La publicité, où l’on voit une femme soulagée progressivement par l’action du produit se déplaçant le long du corps, indique qu'une dose unique de Nurofen® soulage "la douleur de manière ciblée et constante pendant huit heures".
Mais selon l’ASA, "il n’existe pas de mécanismes par lesquels le produit recherche activement la source de douleur". L’organisme a donc déclaré la publicité comme trompeuse.

Les Nurofens® spécifiques plus chers que les médicaments génériques

Le médicament, fabriqué par la société Reckitt Benckiser est vendu sous une gamme de différents noms selon la douleur : articulations et dos, migraine, règles douloureuses, maux de tête, problèmes de sinus...
L’ingrédient clé de tous ces produits est le même : 20mg d’ibuprophène, qui soulage la douleur générale plutôt que spécifique. Et pourtant les différents Nurofen® sont plus chers que de simples médicaments contenant de l’ibuprophène, grâce à leur soi-disante spécificité locale. Par exemple une boîte de 16 Nurofens® douleurs articulaires et dorsales coûte 4,5 € alors qu’une boîte de 16 comprimés "Boots Value Health ibuprofen" coûte 42 centimes d'euros.

Cependant, l’ASA "n'a pas le pouvoir de forcer Nurofen ® à changer les noms de ses produits, potentiellement trompeurs" a déclaré Richard Headland, rédacteur en chef de Which magazine selon le DailyMail. "Nous conseillons donc aux gens d'acheter des médicaments génériques moins chers chaque fois que possible et, dans tous les cas, de demander conseil à son pharmacien."

Vidéo. L'arthrose en image

Faites le bilan sur votre carrière pour trouver enfin la voie qui vous correspond. C'est 100% finançable par votre CPF

Vidéo : L'arthrose

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.