Les femmes qui accouchent après 33 ans vivraient plus longtemps

Selon une étude, les femmes qui restent fertiles plus longtemps ont deux fois plus de chances de vivre centenaires que les autres.

Les femmes qui ont accouché pour la dernière fois après 33 ans ont deux fois plus de chances de vivre centenaires que celles qui ont eu leur dernier enfant entre 29 et 33 ans. C'est ce que révèle une étude publiée dans le Journal of The North American Menopause Society. Lorsqu'une femme reste fertile tardivement c'est que son système reproductif vieillit lentement. Au cours de leur étude, les chercheurs ont cherché à savoir si l'organisme entier subissait le même effet. Ils ont recueilli les bilans de santé de 551 familles dont les membres ont vécu très vieux. Ils ont ensuite cherché l'âge auquel les femmes ont eu leur dernier enfant pour le comparer à la date de leur mort.

Une variante génétique
Les gênes varient selon les humains. Selon les scientifiques, seules certaines femmes possèdent cette variante de gène donnant la capacité de pouvoir porter et mettre un enfant au monde tardivement. Elle serait transmise de génération en génération. "Cela pourrait expliquer pourquoi 85% des femmes peuvent vivre jusqu'à 100 ans alors que seulement 15% des hommes le peuvent."

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Grossesse
Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :