Faire de l’eczéma pourrait augmenter le risque d’AVC

Publié le 25 Mai 2018 par Laurène Levy, journaliste santé
Les personnes souffrant d’eczéma atopique présenteraient un risque plus élevé de développer une maladie cardiovasculaire comme un AVC, une crise cardiaque ou une insuffisance cardiaque. Explications. 
Publicité

© Adobe StockQuel est le lien entre maladie de peau et santé cardiovasculaire ? À première vue ces deux problèmes de santé semblent assez éloignés mais selon des chercheurs en santé publique, en cardiologie et en dermatologie de plusieurs universités britanniques, danoises et américaines*, l es personnes présentant de l’eczéma seraient plus à risque de souffrir de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral (AVC). Ils publient leur étude dans le British Medical Journal.

Un risque cardiovasculaire accru de 10 à 20%

Pour mener ces travaux, les chercheurs se sont appuyés sur les données de santé du Bureau des statistiques nationales du Royaume-Uni enregistrées entre 1998 et 2015. D’un côté, ils ont constitué un groupe de 387 439 adultes souffrant d’eczéma atopique, une maladie inflammatoire chronique de la peau caractérisée par des rougeurs, des démangeaisons et éventuellement des vésicules. D’un autre côté, un groupe témoin rassemblait 1 528 477 personnes ne souffrant pas d’eczéma. Ils ont alors noté dans chacun de ces groupes les évènements cardiovasculaires affectant les patients tels que les infarctus du myocarde, les angines de poitrine, les insuffisances cardiaques, les fibrillations atriales, les crises cardiaques et les décès cardiovasculaires. Résultat : les adultes souffrant d’eczéma présentaient un risque accru de 10 à 20% de développer un trouble cardiovasculaire non mortel. Et, selon les auteurs de l’étude, ce risque augmentait fortement pour les participants souffrant de forme sévère d’eczéma atopique : 20% de risque supplémentaire de faire un AVC, 40 à 50% pour un infarctus, une angine de poitrine ou une fibrillation atriale et 70% pour une insuffisance cardiaque ou un décès cardiovasculaires.

Publicité
Publicité

Eczéma et caillot sanguin

Mais ce que montre cette étude est un simple lien de corrélation entre l’eczéma et les troubles cardiovasculaires. Elle ne permet pas de savoir si l’eczéma provoque ces troubles cardiovasculaires ou si ces deux pathologies partagent des facteurs de risque en commun. Une des pistes de compréhension élaborée dans une précédente étude** sur le sujet citée par les chercheurs repose sur l’hypothèse selon laquelle l’eczéma atopique serait associé à une activation accrue des plaquettes et à une diminution de la fibrinolyse - un processus physiologique de dissolution des caillots de sang - ce qui pourrait augmenter le risque de coagulation, un facteur de troubles cardiovasculaires. De plus amples études devraient permettre de mieux comprendre les liens et les mécanismes biologiques à l’origine de cette association entre l’eczéma et la santé cardiovasculaire.

Améliorer la prévention cardiovasculaire des personnes à risque

En attendant de mieux connaître les mécanismes sous-jacents, cette étude qui montre éune augmentation cliniquement pertinente du risque de complications cardiovasculaires aiguës chez les patients atteints d'eczéma atopiqueé pourrait être utilisée pour mieux prévenir les maladies cardiovasculaires en ciblant les personnes à risque. Les chercheurs proposent ainsi dans leur étude de "développer des stratégies de préventionpour réduire le risque de maladie cardiovasculaire chez les patients atteints d'eczéma atopique sévère ou prédominant, y compris la sensibilisation et le dépistage des facteurs de risque cardiovasculaires conventionnels par des professionnels de santé." Et l’impact d’un tel dépistage ciblé pourrait être fort puisque comme l’écrivent les chercheurs dans leur publication, l’eczéma atopique "touche 10% des adultes et devient de plus en plus commun dans le monde entier".

*London School Hygiene and Tropical Medicine et Hôpital Royal du Sussex à Brighton (Royaume-Uni), Université de Californie (Etats-Unis), Université d’Aarhus et Hopital régional West Jutland à Herning (Danemark).

**Tamagawa-Mineoka R, Katoh N, Ueda E, Masuda K, Kishimoto S. Elevated platelet activation in patients with atopic dermatitis and psoriasis: increased plasma levels of beta-thromboglobulin and platelet factor 4. Allergol Int2008;57:391-6. doi:10.2332/allergolint.O-08-537 pmid:18797178

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X