Gelée royale pendant la grossesse : une contre-indication ?

Gelée royale pendant la grossesse : une contre-indication ?©iStock

Pendant la grossesse, plus que dans n'importe quel autre moment de la vie, l'organisme a besoin de nombreux nutriments. En complément d'une alimentation équilibrée et diversifiée, la gelée royale peut constituer un apport nutritionnel supplémentaire. Mais peut-on l'utiliser au cours de la grossesse ?

Publicité
Publicité

Gelée royale, quels bienfaits pendant la grossesse ?

Riche en oligo-éléments, en vitamines, en glucides, en acides aminés ou encore en lipides, la gelée royale est un concentré "bien-être" pour l'organisme. Pendant la grossesse, les besoins nutritionnels de la future maman sont considérablement accrus. En plus d'être soumis à d'importants changements, le corps de la femme enceinte doit redoubler d'efforts pour lutter contre les attaques d'agents pathogènes et protéger le fœtus. Réputée pour ses propriétés immunostimulantes, la gelée royale est un complément alimentaire efficace pour lutter contre les virus, la fatigue ou encore l'angoisse.

Publicité

Gelée royale, peut-on en prendre pendant la grossesse ?

La grossesse constitue une contre-indication à la prise de nombreux médicaments et autres compléments alimentaires. Les cures de gelée royale ne sont pas formellement interdites chez les femmes enceintes. Elles peuvent même être autorisées à partir du moment où elles font l'objet d'une autorisation médicale ou gynécologique préalable. En effet, les différents principes actifs contenus dans ce nectar peuvent engendrer des effets secondaires ou provoquer des allergies. Il est également très important de se référer strictement à la posologie indiquée par le médecin. En règle générale, ce type de supplémentation est préconisé chez les femmes présentant une immunodépression.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité