Crise de sciatique enceinte : la natation pour soulager la douleur

Publicité

Souffrir d'une sciatique en fin de grossesse est assez courant. Bien qu'elle soit habituellement sans gravité, la crise de sciatique de la femme enceinte n'en reste pas moins douloureuse : pensez à la natation pour la combattre !

Publicité

© Istock

Crise de sciatique de la femme enceinte : une "fausse" sciatique ?

Beaucoup de femmes enceintes se plaignent de sciatique en fin de grossesse, plus rarement au début. Dans les faits, les douleurs peuvent commencer à apparaitre vers 4 à 5 mois de grossesse : elles sont localisées en bas du dos et dans la fesse, mais peuvent s'étendre jusqu'à l'arrière de la cuisse, l'arrière du mollet ou même jusqu'au pied. Bref, elles ressemblent beaucoup aux symptômes d'une "vraie sciatique". Pourtant, dans la grande majorité des cas, la femme enceinte souffre "simplement" de douleurs dues à une sciatalgie. En d'autres termes, le nerf sciatique n'est pas comprimé comme lors d'une véritable sciatique. Par contre, il est bel et bien irrité, d'où les douleurs…

Publicité
Crise de sciatique enceinte : pourquoi choisir la natation ?

La natation est recommandée pour lutter contre la crise de sciatique de la femme enceinte et, plus globalement, contre le mal de dos. Porté par l'eau, le corps se détend, ce qui permet de soulager les tensions dans tout l'organisme, notamment au niveau de la colonne vertébrale. De plus, les mouvements effectués pour nager aident à muscler le dos en douceur ce qui assure un meilleur maintien et permet de limiter la douleur. En complément, vous pouvez aussi envisager d'autres approches, avec l'accord de votre médecin, comme la kinésithérapie et l'ostéopathie par exemple, souvent utilisées contre la crise de sciatique de la femme enceinte.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité