Psychologie de l'enfant : jusqu'à quel âge fait-il des caprices ?

Psychologie de l'enfant : jusqu'à quel âge fait-il des caprices ?©iStock

Saisir les subtilités de la psychologie de l’enfant est essentiel pour décrypter au mieux ses réactions. Lorsqu’il est confronté à un « non », il manifeste sa contrariété par un caprice. Mais à quel âge l’enfant parvient-il à gérer ces fameuses colères ?

Publicité
Publicité

Comprendre la psychologie de l’enfant : pourquoi fait-il des caprices ?

Lorsqu’un enfant est soumis à une situation qu’il ne contrôle pas, il manifeste son mécontentement par des pleurs et des cris. Autrement dit, il fait un caprice. En définitive, un caprice se manifeste lorsque l’on n’accède pas aux désirs immédiats de l’enfant : il convoite un objet interdit ; il désire acquérir plus d’indépendance ; il refuse de dormir seul... Il se sent alors profondément frustré et exprime son insatisfaction par de grandes colères. Attention toutefois, il ne faut pas confondre un réel besoin physiologique (faim, soif, couche souillée, maladie...) ou émotionnel (envie d’être rassuré, câliné, bercé...) avec un simple caprice qui, lui, n’a pas nécessairement besoin d’être satisfait.

Publicité

A quel âge un enfant arrête-t-il de faire des caprices ?

C’est en moyenne à partir de 24 mois qu’un enfant fait généralement le plus de caprices : il découvre progressivement l’environnement qui l’entoure et souhaite vivre de plus en plus d'expériences sans l'aide de personne. Il commence à exprimer ses propres envies et goûts. Il testera ainsi la patience de ses proches jusqu’à l'âge de 6 ans environ, âge auquel il comprend que ses désirs ont des limites et que, par conséquent, ils ne peuvent pas être systématiquement assouvis.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité