Cirrhose biliaire : le pronostic vital

Publicité

Cirrhose biliaire : le pronostic vital La cirrhose biliaire primitive (CBP) ou cholangite biliaire primitive est improprement appelée cirrhose, car elle n'évolue que rarement vers cette maladie. C'est une maladie grave, rare, inflammatoire chronique des voies biliaires et intra-hépatiques. Elle touche généralement les femmes qui ont une prédisposition génétique et se déclare entre l'âge de 35 et 50 ans. Bien qu'elle ait longtemps été considérée comme une maladie auto-immune, les scientifiques s'accordent sur le fait qu'elle puisse être également générée par d’autres facteurs (tabac, pollution, agents chimiques). Bien que handicapante, cette maladie n'engage que très rarement le pronostic vital, sauf dans les stades avancés. 

Publicité

© Fotolia

L’évolution de la maladie et les signes qui doivent vous inciter à consulter un médecin

Dans les stades primaires de la cirrhose biliaire, il n’y a aucun symptôme. Un dépistage des anticorps anti-mitochondries permet d'établir un plan de surveillance. Le dépistage se fait souvent au deuxième stade de la maladie lorsque des anomalies du dosage des transaminases et des phosphatases alcalines apparaissent. Des signes cutanés, comme des rashs ou prurits ainsi qu'une fatigue chronique constituent les signes que la maladie progresse. Les signes d'évolution vers la cirrhose sont un ictère, une ascite ou une hémorragie digestive.

Publicité
Que faire lorsque la maladie est détectée à un stade avancé ?

Dans les formes les plus graves, une transplantation hépatique peut être envisagée. Les rejets sont rares et les rémissions sont totales.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité