Ananas

Ananas : Intérêt nutritionnel

Une recharge minérale et vitaminique. L’ananas est une source intéressante de potassium, de vitamines B1, B2, B9 (une portion de 150 g fournit plus de 7 % de l’AJR (apport journalier recommandé) et surtout de vitamine C : une portion de 150 g en fournit 27 mg, soit plus du tiers de l’apport quotidien conseillé.
Riches en fibres. Son apport en fibres est appréciable, puisqu’il atteint 1,4%. L’ananas aide donc à la lutte contre la paresse intestinale, et cela sans risque de mauvaise tolérance par les intestins.
Une action originale sur la digestion. Du fait de la présence de la broméline, l’ananas intervient d’une façon tout à fait originale sur le processus digestif. Cette enzyme démarre la digestion des protéines, c’est pourquoi lors d’un repas qui comporte de l’ananas frais, le plat de viande (ou de poisson) est plus aisément et rapidement digéré. Par ailleurs, les acides organiques de l’ananas lui confèrent une saveur acidulée, capable de stimuler les sécrétions digestives. Cela facilite également la bonne assimilation des aliments.
Des bienfaits contre le cancer, les maladies cardio-vasculaires et l’arthrose. La broméline contenue dans l’ananas est reconnue pour ses effets anti-inflammatoires, antidouleur, antihypertenseurs et pour booster le système immunitaire. C’est grâce à elle et à ses antioxydants (polyphénols et flavonoides) que le fruit aurait un intérêt contre le cancer, les maladies cardiaques et dans le traitement de l’arthrose.
Un aliment minceur. L’ananas est un dessert délicieux, rafraîchissant, raffiné et léger : une portion de 150g apporte moins de 80 kcalories !

Publicité
Ananas : Son histoire

La culture de l’ananas remonterait à des milliers d’années. Les premiers à la pratiquer étaient les indiens tupi-guaranis. C'est eux qui auraient donné le nom au fruit. Dans leur langage, le « a » désigne un fruit (en général) et « nana » signifie « excellent ». Ils l’auraient fait connaître dans toute l’Amérique du Sud et centrale. Christophe Colomb a découvert l'ananas dans les Caraïbes à la fin des années 1500. C’est en 1535 que le fruit est présenté à la Cour d’Espagne. Sa diffusion va suivre l’ouverture des grandes voies maritimes par les Portugais (Philippines, Chine, Inde…). Il fait encore figure de rareté aux XVIe et XVIIe siècle en Europe. Il va bénéficier de la culture sous serre en Hollande et en France mais le résultat ne fut pas si concluant. D’où la décision d’importer l’ananas plutôt que de le produire.

Famille

Broméliacées.

Ananas : Sa production

En France, l’ananas est importé essentiellement de Côte d’Ivoire (plus de 90 % du tonnage commercialisé), un peu du Cameroun et de Martinique.
Les principales variétés :
- "Cayenne lisse" : provient surtout de Côte d’Ivoire et de Martinique. La variété la plus appréciée des consommateurs, avec une chair jaune, juteuse et sucrée.
- "Queen" : importée de l’Ile Maurice et d’Afrique du Sud. Variété à fruit plus petit, à chair plus pâle et très juteuse.
- "Red Spannish" : cultivée en Amérique Centrale et aux Caraïbes.

Saison

L’approvisionnement se fait toute l’année, avec des pointes en hiver et au printemps.

Conseils d’achats et d’utilisation

Pour bien choisir un ananas, il faut le sentir (plus son parfum est prononcé, plus il est mûr), le peser (plus il est lourd, plus il est mûr) et observer ses feuilles. Un bon ananas a des feuilles fermes, d’un joli vert foncé et qui se détache assez facilement du fruit. Ce qu’il faut éviter : un ananas dont certaines parties sont molles, brunes. Par ailleurs, sachez que la couleur de la coque n’est en rien un indicateur de la maturité du fruit. Elle peut très bien être verte et que l’ananas soit à point pour la consommation. Une fois acheté, l’ananas peut se conserver 1 ou 2 jours à température ambiante, ou au réfrigérateur pendant 3 à 4 jours.

Recettes

- Clafoutis à l’ananas
- Gâteau à l’ananas
- Salade d’ananas au miel et à l’armagnac
- Brochettes de veau à l’ananas

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité