Immunothérapie : un traitement du cancer

Publicité

Les traitements du cancer les plus communément employés sont la chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie et, de plus en plus souvent, l’immunothérapie. Mais qu’est-ce au juste que l’immunothérapie ? Quel est son principe ? Quels cancers réagissent le mieux à ce type de traitement ?

Publicité

© Fotolia

Principe de l’immunothérapie

Le principe de l’immunothérapie est de lutter contre les pathologies à l’aide de médicaments qui vont stimuler le système immunitaire. Pour arriver à cela, il est possible d’activer directement l’immunité ou d’intervenir sur les éléments responsables du blocage du système immunitaire face aux tumeurs. Il est enfin envisageable d’apprendre au système immunitaire à reconnaître les cellules tumorales contre lesquelles lutter. L’immunothérapie peut être utilisée en tant que traitement d’attaque ou comme traitement préventif.

Publicité
Les cancers qui réagissent le mieux à l’immunothérapie

L’immunothérapie est intéressante pour lutter préventivement contre les cancers de la vessie. En tant que traitement à proprement parler, l’immunothérapie peut être utile en cas de tumeurs rénales sévères, de myélomes, de mélanomes, de lymphomes et de certaines leucémies. Néanmoins, il ne faut pas oublier que, comme les autres traitements des cancers, l’immunothérapie n’est pas dénuée d’effets secondaires ; ceux-ci sont même particulièrement importants. Il est en effet fréquent de retrouver des troubles digestifs, cutanés, rénaux, cognitifs (dépression), thyroïdiens, sanguins, etc. De plus, l’immunothérapie ne convient pas à tous les patients puisqu’elle se révèle parfois inefficace.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité