Les plantes cancérigènes
Publicité

Aristolochia: de nombreuses victimes

Des préparations amincissantes aux plantes à base d'Aristolochia ont été à l'origine d'une 'épidémie' d'atteintes rénales dans les années 1990.
Publicité
Ces préparations d'Arkopharma nommées 'Asiatitrats' contenaient par accident la plante Aristolochia fangchi à la place d'une autre plante ( Stephania tetrandra ) au même nom chinois.
Une centaine de femmes belges et une dizaine de Françaises ont été touchées, d'abord par des insuffisances rénales, puis par des cancers des voies urinaires (carcinome urothélial) ou par un lymphome sur un rein greffé.

Cet accident rappelle les dangers possibles des compléments alimentaires ou des médicaments dont la provenance est incertaine. Les pilules aux plantes achetées sur Internet ou dans certaines boutiques (médicaments ayurvédiques, médecine chinoise…) doivent être employées avec la plus grande prudence. Leur composition n'étant pas contrôlée par les autorités sanitaires françaises, elles peuvent contenir des substances nocives.

(Photo: Aristolochia-clematitis)

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité