Comment votre poids réduit la taille de votre cerveau

Publicité

Une étude démontre l'importance de conserver un poids stable au fil des années, au risque que le cerveau en paye le prix plus tard.

Publicité

Plus le poids devient important, plus la taille du cerveau diminue avec l'âge, suggère une étude datant de décembre 2015 reprise par le site Men's Health. Les chercheurs de l'Australian National University affirment que les personnes en surpoids ou obèses auraient un hippocampe moins volumineux que celles avec un poids normal. Cette partie du cerveau est la plus touchée par la maladie d'Alzheimer,

De la perte de mémoire à une déficience mentale

Publicité
Après 8 années d'études ils ont pu également observé que le cerveau rétrécissait davantage chez les personnes en surpoids.Une conséquence néfaste puisque ce phénomène contribue à des déficiences légères de la mémoire, mais expose aussi à des risques de troubles de l'humeur et de démence. La faute revient directement à une mauvaise alimentation puisque le tissu adipeux déclenche la libération de molécules inflammatoires dans le corps circulant dans le sang jusqu'au cerveau. L'inflammation agit en diminuant la production de nouveaux neurones et en tuant ceux existant pour ne laisser que des dommages au niveau de l'ADN
Publicité
Résultat ? Plus les tissus du cerveau sont endommagés plus sa fonction est altérée. Si les personnes âgées de 60 ans et plus sont le plus à risque, les personnes en surpoids dès la vingtaine ou la trentaine doivent être vigilants. Heureusement, les chercheurs ont aussi découvert qu'il est possible d'inverser le processus inflammatoire en perdant tout simplement du poids et en le gardant sous contrôle. Le plus tôt est le mieux, pour de meilleurs bénéfices au niveau de l'hippocampe.
mpe.

Video. Quand est-il intéressant de perdre rapidement du poids ?

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité