5 phrases à dire pour désamorcer les disputes

Certifié par nos experts médicaux MedisiteVivre à deux n’est pas toujours un long fleuve tranquille. Tâches ménagères, enfants, argent, projet d’avenir ou tout simplement le menu du soir… les points d’accrochage dans le couple ne manquent pas. Voici 5 phrases qui permettent de désamorcer les disputes avant qu’elles explosent !
5 phrases a dire pour desamorcer les disputes

Les querelles sont plus ou moins vives et plus ou moins fréquentes… mais tous les couples se disputent. Selon un sondage britannique réalisé en 2018 par le site Better Bathron, les partenaires ont 312 disputes par an en moyenne. De plus, les conflits apparaîtraient surtout le jeudi soir vers 20 heures.

Attention au période stressante

Mais bien plus qu’un jour et une heure, ce sont les périodes stressantes qui mettent le plus à l’épreuve les couples. Problèmes au travail, deuil, tensions familiales sont autant d’éléments qui peuvent transformer le foyer en poudrière. 

Il n’est donc pas étonnant qu’un Français sur deux ait reconnu lors d’un sondage Consolab/IFOP s’être plus disputé en période de confinement. "L'actualité met notre humeur à dure épreuve. Nous oscillons souvent entre colère et résignation, à cela s'ajoute une proximité accrue liée aux mesures de confinement. Il faut alors gérer ses propres affects et les états d'âme de nos proches ce qui génère davantage de situation où le ton peut monter ! Il est parfois difficile de prendre sur soi et lorsqu'on est débordé émotionnellement, le moindre interlocuteur peut devenir un adversaire", explique la psychologue Johanna Rozenblum

Comment désamorcer les disputes ?

Les disputes ne sont pas constructives, si les partenaires ne s’écoutent plus. Ainsi, il est important de garder en tête que nous ne vivons pas tous les choses de la même manière. "Faire preuve d'empathie, ne pas réagir avec excès, essayer de décrypter ce qui crée le malaise sont de bons outils” indique l’experte. 

Si les tensions deviennent trop importantes, il est préférable de stopper la dispute et se donner du temps pour se calmer en allant chacun dans une pièce différente. Si le logement est petit ou la colère importante, l’un des partenaires peut aussi créer cet “espace de respiration” en allant faire des courses par exemple. Une fois que les esprits sont calmés, il est possible de revenir sur le sujet.

"À distance d'une dispute où d'un moment de tension, engager le dialogue - pour comprendre le fond sans la violence de la forme - est essentiel. En règle générale, commencer par dire que l'on comprend le point de vue de l'autre permet d'emblée de faire baisser le ton et instaurer un climat plus favorable au dialogue", précise la psychologue. Quelques minutes, quelques heures, peuvent permettre de gagner en apaisement et en qualité d'échange et d'écoute”, ajoute-t-elle.

Par ailleurs pour évoquer un sujet sensible, il ne faut pas attaquer l'autre. Il est conseillé de parler de soi, de ce que l'on ressent, de ce que suscite chez soi toute cette violence verbale. Ainsi, l'interlocuteur ne se sent pas agressé et ne se braque pas. La conversation peut alors rester ouverte.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci à la psychologue Johanna Rozenblum