Drogue : quels sont les effets de l'opium ?

L’opium est une substance qui appartient à la famille des narcotiques. Cette drogue est extraite du liquide blanc laiteux issu du pavot (coquelicot). Séché, ce liquide forme un produit caoutchouteux ou une poudre brune qui est généralement consommée mélangée à du tabac mais qui peut aussi être injectée ou ingérée. Mais quels sont au juste les effets de l’opium ?
Drogue : quels sont les effets de l'opium ?©iStockIstock

Qu’est-ce que l’opium et d’où vient-il ?

L'opium provient de la graine du pavot à opium, qui contient une variété d'alcaloïdes qui peuvent être extraits, y compris la morphine, la codéine et la thébaïne (paramorphine). Ceux-ci peuvent être purifiés et utilisés comme stupéfiants opiacés pour soulager la douleur.

En raison de ses propriétés relaxantes, sédatives et antalgiques, l'opium fut d'abord destiné à un usage médical et chirurgical. Il est particulièrement utilisé au Moyen-Orient et en Asie du Sud-Est pour détendre, soulager la douleur et lors de rites spirituels. En effet, l'opium est un stupéfiant (ou drogue) composé :

  • de latex
  • de pavot somnifère, d'où son rôle de narcotique
  • de morphine, qui calme la douleur

L'opium est à la fois un psychotrope, car il agit sur le système nerveux central, et un narcotique, car il crée un état de somnolence.

L'opium est utilisé en médecine pour lutter contre la douleur (par exemple la codéine, le dextropropoxyphène, le tramadol, la morphine, le fentanyl), mais a été détourné pour un usage domestique récréatif, passant ainsi de l'aspect légal à la sphère illicite.

Caractéristiques de l’opium

L’opium est une drogue et, à ce titre, il est illégal en France. Il est néanmoins utilisé pour confectionner certains médicaments dits opioïdes (il est aussi utilisé pour fabriquer de l’héroïne).

Ces médicaments sont soumis à prescription médicale et, tout comme l’opium proprement dit, ils sont très addictifs (dépendance aussi bien physique que psychologique), de sorte que ceux qui en prennent s’exposent à un syndrome de sevrage en cas d’arrêt brutal.

Utilisation : opium à fumer

Si certains le mangent, d'autres fument l'opium de deux façons :

  • avec une pipe : on introduit une boule d'opium préchauffée et quelquefois mélangée à du tabac dans la pipe
  • avec un joint : cigarette artisanale dans laquelle on mélange du tabac et de l'opium, l'effet produit en fumant peut durer 3 à 6 heures

Effets de l’opium après les premières prises

Les effets de l’opium apparaissent dans l’heure qui suit sa consommation. Ils sont plus importants lorsque le produit est ingéré que lorsqu’il est fumé, et ils peuvent persister pendant une dizaine d’heures.

Concrètement, une fois consommés, les alcaloïdes de l’opium vont se fixer sur les récepteurs endorphiniques du cerveau, ce qui va se traduire par un sentiment de bonheur et de bien-être accompagné d’euphorie. Il exerce un effet relaxant qui favorise le sommeil. Chez certaines personnes, l’opium modifie la conscience et la perception, ce qui explique qu’en médecine, on s’en serve pour soulager les douleurs. En revanche, il n’entraîne pas d’hallucinations.

Effets de l’opium sur le long terme

A long terme, l'utilisation répétée de l'opium provoque les effets secondaires suivants avec risque d'accoutumance ou de dépendance :

  • Une contraction des pupilles
  • Sécheresse de la bouche
  • Des problèmes de constipation
  • Des problèmes pour coordonner ses mouvements
  • Une transpiration abondante
  • Un ralentissement de la respiration
  • Des nausées et des vomissements
  • Des démangeaisons cutanées
  • Chez les femmes irrégularités menstruelles
  • Des troubles de la libido

Overdose : comment reconnaître les signes ?

Une surdose d’opioïdes peut être identifiée par les signes et symptômes suivants :

  • La personne ne répond pas au bruit (lorsqu’on crie son nom) ou au toucher (inconscience)
  • Somnolence
  • Respiration difficile très lente ou inexistante (dépression respiratoire)
  • Lèvres bleutées et bout des doigts bleutés
  • Contraction des pupilles (pupilles petites, pinnées, en pointe d’aiguilles)

Opium : quels sont les risques les plus fréquents ?

  • Opium et grossesse : outre le fait que sa consommation est illégale, l’opium ne doit jamais être consommé par des femmes enceintes ou allaitantes. Les risques sont importants tant pour la santé de la mère que du bébé, les complications importantes à l'accouchement ne sont pas rares.
  • Les risques sont importants pour les personnes qui souffrent de pathologies cardio-respiratoires, ou encore par celles qui suivent des traitements médicamenteux.
  • L'opium mélangé avec de l 'alcool peut avoir des conséquences dramatiques.
  • L'opium entraîne souvent une maigreur excessive surtout lorsqu'il y a abus de consommation.

Opium : les symptômes du sevrage

La période de sevrage pour les opiacés comprend des effets physiologiques importants. Les symptômes sont particulièrement impressionnants aux 2ème et 3ème jours de sevrage :

  • Anxiété, agitation, irritabilité
  • Ecoulement nasal et éternuements
  • Bâillements
  • Sueurs abondantes
  • Dilatation des pupilles
  • Perte d'appétit
  • Frissons, grelottements et tremblements
  • Insomnie
  • Nausées et vomissements
  • Diarrhée
  • Douleurs abdominales
  • Douleurs osseuses et musculaires

Les symptômes deviennent maximaux dans les 36 à 72 heures du sevrage et prennent habituellement fin entre le 7e et le 10e jour. Il faut environ 6 mois au moins avant que les symptômes de sevrage ne disparaissent complètement.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.