L'alcool, facteur déclencheur des crises de spasmophilie

L'alcool n'est généralement pas directement responsable des crises de panique. Cependant, il peut être un facteur déclencheur et amplifier les crises chez les personnes angoissées. Pour savoir si l'alcool a une véritable incidence sur la spasmophilie, il faut déterminer si les crises surviennent uniquement après la consommation d'alcool.

Autres symptômes de la spasmophilie

La spasmophilie entraîne des troubles cardiaques (palpitations, tachycardies), des sueurs, une grande fatigue, des troubles gastro-intestinaux (diarrhées, spasmes digestifs), des douleurs cervicales et des troubles de la vue (vision floue). La personne a le sentiment d'être incomprise et décalée par rapport à la réalité. Elle devient très angoissée voire, dépressive. Certains patients ont des idées ou comportements suicidaires. Traitements de la spasmophilie La prise en charge de la spasmophilie est double. Elle repose sur la prise de médicaments (antidépresseurs, benzodiazépines), ainsi que sur une thérapie cognitive et comportementale. Un sevrage doit être réalisé en cas de dépendance à l'alcool.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.