Les aventuriers du sexe

Vous voulez pimenter votre vie sexuelle ? Tenter de nouvelles pratiques ? De plus en plus de couples n'hésitent pas à franchir le pas. Triolisme, sadomasochisme, sexe virtuel... Que peuvent apporter ces expériences ? Quels en sont les dangers ?
Les aventuriers du sexe
Sommaire

Avec Milène Leroy, sexologue

Le triolisme

Je, tu, il ou (surtout) elle... un couple uni peut désirer la présence d'un nouveau partenaire. Cela induit que l'un des deux consent à une relation bisexuelle. En général, c'est l'homme qui fantasme une relation avec deux femmes. Au voyeurisme s'ajoute alors l'ivresse de la puissance d'une relation hors norme.

Le risque. Il faut évidemment que le couple soit suffisamment mature, complice, et que chacun soit bien clair sur ses désirs. Consentir au triolisme juste pour faire plaisir à son amoureux(se) peut, devant le fait accompli, conduire au dégoût ou à la jalousie.

Le fétichisme

Le fétichiste ne tire pas son plaisir sexuel de sa relation avec autrui, mais jouit d'une partie du corps de l'autre (seins, fesses, pieds, cheveux) ou d'un objet qui le symbolise (sous-vêtements, chaussures, etc).

La fixation peut également s'opérer sur une matière : soie ou latex par exemple. Il y a bien sûr un pas entre aimer les femmes en porte-jarretelles et ne trouver de la satisfaction sexuelle que dans le crissement des draps en satin !

Le risque. Il est essentiellement psychologique, puisque le fétichiste souffre d'une impossibilité de jouir différemment. Son excitation est limitative.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Milène Leroy, sexologue