Sommaire

Un flirt de son mari...

Françoise raconte le flirt de son futur mari avec une blonde amie lors d'une soirée bien arrosée alors qu'ils étaient jeunes fiancés...

"Je n'ai pas été en colère, au contraire, je suis restée calme, persuadée que rien n'était remis en question. J'ai été moi-même surprise de ma réaction, cela a été comme une révélation."

A tout juste 19 ans, la vie (amoureuse) de Françoise a ainsi pris une tournure hors du commun, qui relève de l'exceptionnel dans le contexte agité des relations amoureuses, un poil boulevardier, qui est le nôtre. Le sien s'est résolument ouvert à ce que l'on appelle le polyamour ou la polyfidélité...

Des amours plurielles

Elle cultive une fidélité plurielle, en tout bien tout amour...

Avec son mari d'abord, avec qui elle compte près de 40 ans de mariage, et puis avec chacun de "ses hommes". L'un depuis plus de 30 ans, deux autres presque autant... Et puis celui-ci depuis 12 ans et celui-là depuis 7 ans...

"Je ne comprends pas pourquoi l'on devrait, sous prétexte que l'on rencontre un nouvel amour, abandonner celui que l'on aime déjà. Pourquoi ne pas juxtaposer les histoires d'amour ? On ne demande pas à une mère de n'aimer qu'un enfant à la fois !"

Facile à dire, mais est-ce si facile à faire ?

Héritière de mai 68

Françoise concède qu'avoir connu mai 68, la pilule contraceptive et la libération de la femme l'a aidé. De plus, elle avoue avoir une vraie répugnance pour la rupture et un penchant naturel de prolonger toujours...

Concrètement, vis-à-vis des autres, la situation n'est pas toujours des plus simples. D'abord les autres, et surtout les femmes, ne comprennent pas ou n'admettent pas souvent.

Quoique, "passé 40 ans, elles admettent mieux..."

Ensuite, son mari a eu du mal à convenir de cette liberté. "Nous avons traversé une crise majeure quand il a fallu qu'il admette que moi, "son épouse", je cultivais des relations à côté de la nôtre. Des relations autres que des aventures, car il ne s'agit pas forcément de sexe, mais bien d'aimer. Nous avions par ailleurs déjà vécu de longues années volages chacun de notre côté, mais il lui a fallu comprendre qu'il ne me perdrait pas. De mon côté, j'ai compris qu'il m'aimait."

Donc pacte...

Un pacte d'amour

Mais ce mode amoureux ne peut exister que sous certaines conditions...
Il faut d'abord agir ouvertement. Selon un principe de loyauté que Françoise Simpère érige en règle de vie.

Ensuite parler, encore et toujours. Puis accepter l'autre et s'accepter soi-même. Vaincre la jalousie. Mais aussi apprivoiser la solitude et surtout oser être libre.

Le bonheur du polyamour

Pratiquante au long cours de la fidélité plurielle, Françoise Simpère, jeune sexa pleine de séduction et d'énergie, est la preuve éclatante que l'on peut "aimer autrement".

"Mes relations me donnent de la force, de la vraie joie de vie, à tel point que j'ai le sentiment qu'elles m'empêchent de vieillir. Savoir qu'il y a toujours quelqu'un "là" confère une vraie sérénité, une confiance éternelle très sécurisante."

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

"Aimer plusieurs hommes", Françoise Simpère, coll. "Il n'est jamais trop tard", éd.La Martinière, 2002, 17 €

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.