Lavage intime : 9 erreurs à éviter
Sommaire

Ne jamais pratiquer de douches vaginales

Ne jamais pratiquer de douches vaginales

Pourquoi : si la toilette intime doit se pratiquer une à deux fois par jour, il est néanmoins important de ne pas la faire n’importe comment. Le contact de l’eau et du savon doit se limiter à la surface, sur la zone vulvaire (la vulve, le clitoris et les lèvres) et anale.

Que faire : en aucun cas une douche vaginale n'est recommandée. "Le vagin contient des bactéries du nom de lactobacilles qui le protègent des germes, si elles disparaissent, c’est la porte ouverte aux infections", précise Odile Bagot. Résultat : ce geste "perturbe la flore et entraîne des brûlures, des picotements car il assèche la muqueuse", souligne Bérangère Arnal. Par ailleurs, elles ne sont pas utiles puisque le vagin est "autonettoyant comme un four à pyrolyse", ajoute-t-elle. Il est donc déconseillé de chercher à savonner en profondeur le vagin au risque de perturber ce processus.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :