Sommaire

Une qualité de vie altérée

Une qualité de vie altérée"Le problème du psoriasis est qu’il s’agit d’une maladie bénigne mais qui se voit : les gens ont des plaques, ils se grattent… Elle peut donc être très handicapante d’un point de vue social, notamment chez les jeunes. Cette gêne n’est pas proportionnelle à la taille de l’atteinte. Ainsi, on voit des patients qui ont de toutes petites plaques mais sont très affectés dans leur vie quotidienne, tandis que d’autres, présentant un psoriasis très étendus, ne s’estiment pas tellement gênés. Les médecins doivent être attentifs à ces répercussions sur la qualité de vie" estime le dermatologue. Il peut donc être intéressant, pour les personnes le plus en souffrance de rejoindre une association de patients (*) ou d’être soutenus psychologiquement.

(*) www.france-psoriasis.org

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.