Quelles maladies peut-on avoir en embrassant ?

Publié le 16 Décembre 2018 par Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste
Certaines maladies contagieuses peuvent avoir une contamination par le baiser. Il s’agit de maladies virales ou bactériennes, qu’il faut savoir reconnaitre pour éviter de les attraper ou de les transmettre.
Publicité

Herpès et mononucléose : les premiers risques

© IstockLes deux principales maladies que l’on peut attraper en embrassant sont l’herpès labial et la mononucléose infectieuse ou "maladie du baiser". Toutefois, les maladies infectieuses virales, bactériennes, parasitaires ou fongiques peuvent être transmise par le baiser. Par exemple, les rhumes et autres infections de la sphère ORL peuvent être transmises par la salive, tout comme la grippe. L’impétigo, qui est une infection cutanée bactérienne, qui peut se localiser au niveau des lèvres, peut aussi être transmis en embrassant. Les mycoses buccales ou le muguet sont également transmissibles par le contact cutané ou muqueux.

Publicité

C’est pourquoi il est important de savoir éviter la contamination lorsque l’on est porteur d’un virus, d’une bactérie ou d’un champignon, en évitant les contacts tant que la maladie n’est pas guérie.

Comment traiter la mononucléose infectieuse ?

La mononucléose infectieuse est une maladie virale, due au virus Epstein-Barr, qui est transmise par le baiser. Elle touche principalement les adolescents et les adultes jeunes. Elle se manifeste surtout par une grande fatigue inhabituelle et durable. Des maux de gorge, de la fièvre et des ganglions peuvent aussi être présents. Parfois, une atteinte hépatique peut être observée. Le diagnostic se fait par une prise de sang qui montre des globules bancs de type monocytes en grand nombre et le MNI test qui revient positif. La mononucléose ne nécessite pas de traitement spécifique puisqu’elle guérit spontanément en quelques semaines. Des vitamines, du repos et des médicaments antalgiques et antipyrétiques peuvent suffire. Il faut éviter d’embrasser toute personne tant que la guérison n’est pas totale. Il est également important de dépister son partenaire.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X