Mal de cœur fréquent : 3 causes possibles

Le mal de cœur peut avoir diverses origines comme l’angine de poitrine, l’infarctus du myocarde ou encore la péricardite. La douleur au cœur peut être un simple pincement au cœur, un picotement, une sensation de coups d’aiguille dans la poitrine ou une oppression thoracique de forte intensité. Le mal de cœur, fréquent ou non, justifie une consultation.

Publicité

vignette-focus-500x333.jpg© Istock

Mal de cœur : l’angine de poitrine ou angor

L’angine de poitrine appelée aussi angor est un signe à ne pas négliger car il indique que le patient est très exposé au risque de crise cardiaque. Elle survient lorsque le muscle cardiaque ne reçoit pas suffisamment de sang. Les principaux symptômes de l’angine de poitrine sont : - une violente douleur au cœur qui évoque une maladie coronarienne. Le mal de cœur survient généralement après une forte émotion, un stress ou un effort ; - une douleur qui s’étend au dos, à la mâchoire, au cou ; - une sensation d’oppression ; - un engourdissement des épaules et des bras. Consultez sans attendre pour éviter les problèmes cardiaques.

Publicité
Publicité

Mal de cœur fréquent : l’infarctus en cause

L’infarctus du myocarde (IDM) est une maladie cardiovasculaire. C’est ce que l’on nomme communément la crise cardiaque. Il survient lorsque les cellules du myocarde, le muscle cardiaque, sont nécrosées à cause d’un manque d’oxygène causé par l’obstruction totale d’une artère par un thrombus ou caillot sanguin. Les principaux symptômes de l’infarctus du myocarde sont : - une douleur thoracique violente qui irradie selon les cas vers un ou les deux bras, l’épaule, le dos, la mâchoire ; - une sensation d’oppression intense ou de serrement dans un étau au niveau du sternum qui peut durer plusieurs minutes ; - des angoisses ; - des sueurs ; - des nausées ; - la pâleur. Chez la femme, la douleur n’est pas systématique en cas d’infarctus. Certaines patientes peuvent ressentir des fourmillements dans le bras gauche, une grande fatigue, des brûlures d’estomac, un essoufflement soudain, une sensation de malaise. Le repos ne permet pas de faire disparaître ces manifestations. Reconnaître les symptômes avant-coureurs de l’infarctus est très important pour éviter les lésions du muscle cardiaque. Il faut contacter au plus vite les services d’urgence (112 ou 15) car le temps d’action est limité.

Douleur dans la poitrine : la péricardite idiopathique aiguë

La péricardite idiopathique aiguë est la forme la plus fréquente de péricardite. Il s’agit d’une infection qui touche la membrane du cœur, le péricarde. En cas d’inflammation du péricarde, un excès de fluide circule entre le cœur et sa membrane. Le principal symptôme de la péricardite un mal de cœur violent qui peut évoquer un infarctus du myocarde. La douleur s’intensifie lorsque le patient déglutit, s’allonge ou respire profondément. La forme virale de péricardite aiguë commence généralement par un syndrome grippal. Dans la grande majorité des cas, la péricardite n’engage pas le pronostic vital du patient, à condition qu’il bénéficie d’un traitement suffisamment précoce et d’une surveillance médicale rigoureuse pour éviter les risques de rechute.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X