Douleur dans le mollet : un signe de phlébite ?

Publié le 24 Octobre 2018 par La Rédaction Médisite
Une douleur dans le mollet n’est pas toujours d’origine musculaire. Avoir mal au mollet peut faire craindre une phlébite. C’est d’ailleurs l’un des symptômes ressentis par 6 patients sur 10 victimes d’un caillot. Consultez en urgence si vous ressentez une douleur au mollet et que votre jambe est gonflée.
Publicité

6754584-inline-500x333.jpg© Istock

Douleur au molletet caillot de sang: quel lien?

Avoir mal au mollet et constater un gonflement de la jambe ainsi que son durcissement est un motif de consultation en urgence. Ces signes peuvent faire suspecter une phlébite. Ce terme désigne l’inflammation d’une veine. Les causes d’une phlébite sont très diverses, à savoir:- un long voyage en avion ou toute autre situation qui implique une immobilisation pendant plusieurs heures,- certaines pathologies, comme une anomalie de la coagulation, une insuffisance respiratoire, une insuffisance cardiaque, un problème veineux.Ce sont autant de facteurs qui favorisent la formation d’un caillot de sang.

Publicité

Phlébite : mal au mollet et autres signes d'alerte

La douleur au mollet est parfois si discrète qu’elle est plutôt considérée comme une simple gêne, telle une sensibilité à la marche. Toutefois, il est nécessaire de consulter si cette sensation récente s’accompagne d’un gonflement du mollet, de la cheville, du pied ou de la jambe entière, et d’une rougeur ou d’une impression de chaleur localisée.Il faut appeler les services d’urgence si la douleur au mollet est plus intense, dure depuis plusieurs jours, et qu’elle s’accompagne d’autres symptômes tels qu’une toux, une douleur thoracique et/ou un essoufflement. Une prise en charge rapide s’impose car il s’agit peut-être d’une embolie pulmonaire.En aucun cas, il ne faut masser le mollet. Si un caillot de sang est réellement présent, le massage peut aggraver considérablement la situation.

Publicité

Dépister une phlébitepour éviter les graves complications

Une thrombose veineuse est parfois asymptomatique, c’est-à-dire que le patient ne ressent aucun symptôme. Cette forme silencieuse de phlébite est grave car il est plus difficile de protéger le patient contre une issue parfois fatale. La phlébite peut en effet entraîner des complications telles que:- des varices,- des ulcères variqueux,- des œdèmes chroniques.Lorsque le caillot de sang se détache, le risque est qu’il migre vers l’artère pulmonaire. Le patient peut alors être victime d’une embolie pulmonaire. 3e cause de maladie cardiovasculaire en France, cette grave pathologie est mortelle dans 1 cas sur5. Chaque année, elle tue plus de 15000personnes dans notre pays.Dépister le plus tôt possible une phlébite ou thrombose veineuse permet de mieux la soigner. Une fois le caillot de sang localisé, le patient peut bénéficier d’un traitement efficace. Celui-ci comprend généralement:- un anticoagulant en injections quotidiennes puis par voie orale,- une contention du membre inférieur concerné par la phlébite.Très régulièrement, et tout au long du traitement contre la phlébite, une surveillance biologique est effectuée et le dosage du traitement est réadapté en fonction des résultats obtenus.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X