Colite ulcéreuse : qu'est-ce que c'est ?

Publié le 16 Novembre 2018 par La Rédaction Médisite
Les principales maladies inflammatoires de l’intestin sont la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse (ou rectocolite hémorragique). Cette dernière entraîne des symptômes souvent moins graves que la maladie de Crohn bien qu’elle puisse être impressionnante avec l’émission de selles noires relativement caractéristiques. Mais qu’est-ce que la colite ulcéreuse exactement ?
Publicité

6755869-inline-500x333.jpg© Istock

Maladies inflammatoires de l’intestin : la maladie de Crohn

La maladie de Crohn fait partie des maladies inflammatoires de l’intestin. Il s’agit d’une inflammation de la paroi de l’intestin, notamment de l’intestin grêle et du côlon descendant, qui peut se propager à l’ensemble du tube digestif. Cette pathologie peut entraîner de nombreux troubles plus ou moins graves pouvant aller jusqu’à l’obstruction intestinale. C’est surtout chez des adolescents et chez des jeunes adultes que la maladie se manifeste pour la première fois (elle prend alors l’apparence d’une crise d’appendicite). Les symptômes sont essentiellement des maux de ventre à l’alimentation, une diarrhée ou de la constipation, une perte d’appétit, des difficultés à absorber des aliments, des nausées et des vomissements, la présence de sang dans les selles, etc. Il est possible de continuer à vivre avec une maladie de Crohn sans en être gêné pendant des mois, mais des symptômes peuvent survenir à tout instant. Au contraire, chez certaines personnes, la maladie est permanente et elle s’associe à d’autres troubles tels qu’une uvéite (inflammation de l’œil), une arthrite (inflammation articulaire), ou encore à des pathologies cutanées et une lésion anale.

Publicité
Publicité

La colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse, ou rectocolite hémorragique (RCH), est une maladie inflammatoire chronique de l’intestin moins sévère que la maladie de Crohn. Elle touche environ 80 000 Français, et en majorité des personnes ayant entre 30 et 40 ans. Les origines exactes de la colite ulcéreuse restent inconnues, mais on suppose qu’elle a une composante auto-immune, c’est-à-dire que l’organisme se retourne contre lui-même. En revanche, on constate que la RCH est, dans 10 % des cas, héréditaire et qu’elle est plus fréquente chez les consommateurs de tabac qui viennent de cesser de fumer.

Symptômes de la colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse se traduit par des symptômes tels que :- des maux de ventre et des crampes abdominales responsables de diarrhées (les douleurs sont extrêmement intenses en cas de poussées sévères) ;- un besoin d’aller plus fréquemment et de façon impérieuse (urgente) à la selle (au moins 4 fois par jour), y compris au cours de la nuit ;- des selles noires et teintées de sang et de glaires (mucus intestinal) de couleur blanche et d’aspect gluant (une vingtaine par jour en cas de crise) ;- la sensation de ne jamais terminer ses besoins.Des symptômes plus généraux tels qu’une légère fièvre, des douleurs abdominales répétées, une grande fatigue et une perte d’appétit peuvent accompagner ces troubles digestifs. Il est quoi qu’il en soit important de consulter pour faire traiter une colite ulcéreuse, d’une part pour soulager ses symptômes, et d’autre part parce que cette pathologie est une des causes du cancer du côlon (en particulier après 10 ans d’évolution).

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X