Halitose et maladie des gencives : le lien

Veiller à la bonne santé des dents permet de limiter les risques d’halitose. La mauvaise haleine peut être due à une maladie parodontale qui exige une consultation chez un dentiste.

Publicité

5962300-inline-500x333.jpg© Istock

Halitose : définition

Halitose est le terme scientifique employé pour désigner une haleine incommodante. La mauvaise haleine est une problématique qui touche près de 1 adulte sur 2. Dans 9 cas sur 10, elle est d’origine intra-orale, c’est-à-dire que la cause de l’halitose se trouve dans la bouche.

Publicité
Publicité

Parmi les bactéries qui composent la flore buccale, certaines sont des organismes qui peuvent vivre sans air. Ces bactéries anaérobies se réfugient sur et sous la langue et prolifèrent dans les milieux basiques, dont le potentiel hydrogène (pH) est supérieur à 7. Elles sont à l’origine d’émanations de gaz comme les sulfures d’hydrogène ou encore de méthyle. Il s’agit de Composés Soufrés Volatils ou CSV repérables à leur odeur repoussante.

Halitose : les maladies parodontales en cause

Si la bouche sèche peut entraîner une halitose, une maladie parodontale ? ou maladie des gencives ? peut aussi être la cause d’une mauvaise haleine, car il s’agit d’une maladie bactérienne. Les tissus qui soutiennent les dents sont atteints par des bactéries issues de la plaque dentaire. Lorsque l’inflammation se déclare, les gencives deviennent rouges, gonflent parfois puis sont susceptibles de saigner. Ces symptômes de la gingivite doivent alerter.

En l’absence de soins, les dents se déchaussent : c’est la parodontite. L’os alvéolaire étant détruit, il se forme autour des dents une poche où s’accumulent les bactéries. A terme, les dents tombent. Hygiène bucco-dentaire parfaite et surveillance régulière de la dentition par un dentiste permettent de lutter contre les risques d’halitose.

 
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X