Mal aux oreilles et grippe : le lien

Les infections hivernales entraînent fréquemment un mal aux oreilles intense. Avec le bourdonnement d’oreille après la grippe, c’est l’un des symptômes persistants à surveiller.

Publicité

6049336-inline-500x333.jpg© Istock

Grippe: gare aux infections ORL!

La grippe est responsable de troubles ORL. Ceux-ci sont dus à la production abondante de mucus nasal qui permet d’évacuer les bactéries et virus. Lorsque le mucus coule dans l’arrière-gorge, il peut obstruer les trompes d’Eustache. Ces dernières gonflent pour protéger l’oreille interne, agissant telle une barrière. Le patient se plaint alors d’un bourdonnement d’oreilles, d’une sensation d’oreille bouchée ou de douleurs.Généralement, la fabrication de mucus diminue spontanément et ces symptômes disparaissent en 4 à 5 jours. Mais lorsque le mucus pénètre dans l’oreille interne, on est en présence d’une infection. Le mal aux oreilles laisse présager la présence d’une labyrinthite appelée aussi otite interne. Il est nécessaire de consulter un médecin car si elle n’est pas soignée, cette infection peut avoir de graves conséquences. Dans les cas les plus sérieux, elle peut être à l’origine d'une surdité.

Publicité
Publicité

Grippeet mal aux oreilles: les remèdes

Après la grippe, des symptômes peuvent persister, notamment le mal aux oreilles ou encore le bourdonnement d’oreilles. En plus du traitement prescrit par le médecin, quelques solutions simples peuvent aider à accélérer la disparition de ces manifestations. Il faut éliminer le mucus en favorisant son expectoration et en le crachant. On peut aussi limiter la congestion nasale grâce aux inhalations de vapeur et aux gargarismes à l’eau saléequi peuvent, en plus, apaiser les maux de gorge. Enfin, il est nécessaire de boire suffisamment d’eau, de tisane ou de thé pour s’hydrater correctement et se débarrasser de l’excès de mucus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X