Baisse d'humidité et transmission du virus de la grippe

Certaines théories imputent la rapidité de la transmission du virus de la grippe à la baisse du niveau d'humidité dans l'air ambiant, pendant l'hiver. En effet, le virus de la grippe est plus résistant en milieu sec qu'en milieu plus humide. Cette explication de l'épidémie saisonnière est toujours en cours d'étude.

Des mutations fréquentes

Les individus porteurs du virus de la grippe sont très contagieux au cours de la période d'incubation (deux à cinq jours), même s'ils ne sont pas conscients d'être malades. Il faut ajouter à cela le fait que la souche initiale du virus mute de manière fréquente. Cela rend la vaccination contre la maladie moins efficace. Les épidémies de grippe sont alors d'autant plus difficiles à juguler, et la contamination d'individus sains est d'autant plus importante.

Le suivi de règles d'hygiène simples

De simples mesures d'hygiène permettent de limiter la transmission de la maladie : se laver les mains, porter un masque lorsqu'on est malade, se moucher dans des mouchoirs à usage unique et les jeter aussitôt après les avoir utilisés en sont quelques-unes. Or, tout le monde ne suit pas ces règles d'hygiène. Le suivi rigoureux de ces précautions passe par l'information de la population, un fait à ne pas négliger.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.