Mauve

Nom latin: 

Malva sylvestris

Nom(s) vulgaire(s): 

fromageon, fouassier, fausse, guimauve

Famille: 

Malvacées

Période de récolte: 

De juin à septembre

Mauve : PropriétésLa mauve est utilisée dans le traitement de la constipation et des colites spasmodiques. Elle calme les affections bronchiques, les maux de gorge et la toux. En dermatologie, la mauve est reconnue pour ses vertus adoucissantes et anti-démangeaisons. Elle peut aussi être conseillée comme antalgique dans les affections de la cavité buccale. Selon des travaux récents, ses polysaccharides (sucres) lui confèrent une action immuno-stimulante.Mauve : Etudes scientifiquesInconnues.Mauve : HistoireLes vertus de la mauve étaient déjà appréciées au VIIIe siècle avant notre ère. L’encyclopédie Histoire Naturelle de l’auteur romain Pline l’Ancien (30-79 ap. J.-C.) contient des recettes à base de mauve. Au XVIe siècle, les Italiens l’avaient aussi baptisée omnimorbia, autrement dit : "remède sacré à toutes les maladies".Mauve : Comment la reconnaître?Cette plante herbacée, très commune en Europe, se trouve le plus souvent sur les talus et les remblais. Elle possède une tige rameuse, des feuilles à longues queues, aux lobes dentés en forme de palme. Ses fleurs ont des pétales échancrés. Le fruit est composé de plusieurs capsules rangées en cercle.Mauve : Parties utiliséesLes fleurs et les feuilles.Mauve : PosologieEn usage interneContre la constipation, les colites spasmodiquesInfusion : 10 à 15 g de fleurs séchées pour 1 litre d’eau bouillante. Laisser infuser 10 min. Filtrer. 3 à 4 tasses par jour.Contre les affections bronchiques, la touxInfusion : 5 g de plante sèche pour 1 litre d’eau. Laisser bouillir 5 min. Filtrer. 1 à 3 tasses par jour.ouGélules dosées à 250 mg de poudre : 3 à 5 par jour dans un grand verre d’eau.En usage externeContre les affections cutanées, de la cavité buccaleDécoction (concentrée) : 30 g de fleurs et/ou de feuilles séchées pour 1 litre d’eau bouillante. Laisser infuser 10 min. A utiliser en application locale (prurit, peau sèche), en gargarismes ou en bains de bouche (inflammations buccales, enrouement) plusieurs fois par jour.En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.Mauve : Précautions d'emploi

La plante n’a jamais présenté à ce jour de toxicité, même en utilisation prolongée. Elle reste cependant contre-indiquée chez l’enfant de moins de 6 ans et la femme enceinte ou allaitante.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X

Les plantes les plus consultées

Publicité

Contenus sponsorisés