L'angiopathie, qu'est-ce que c'est ?

L'atteinte des petites et des grosses artères, appelée respectivement micro-angiopathie et macro-angiopathie, représente l'une des complications possibles d'une hyperglycémie chronique. En fonction des structures lésées, des termes plus spécifiques seront employés. On parlera ainsi de néphropathie pour une atteinte rénale, de rétinopathie pour une atteinte oculaire, ou encore de coronaropathie pour une atteinte coronarienne. Si un diabète mal équilibré est un facteur de risque important de l'angiopathie, il n'est pas le seul. L'hérédité, le tabagisme, l'hypercholestérolémie ou encore l'hypertension artérielle peuvent également expliquer ce type de lésions vasculaires.

L'angiopathie, quels traitements ?

La prise en charge de l'angiopathie diabétique dépendra de différents critères : âge du patient, localisation de l'atteinte, stade d'évolution de la pathologie… Chez le patient diabétique, la stabilisation du taux de glycémie est essentielle pour enrayer l'évolution de la pathologie. Cela passe par l'adaptation du traitement antidiabétique et par une surveillance médicale accrue. Dans le cadre de la néphropathie, par exemple, le traitement de référence reste les bloqueurs du système rénine angiotensine, des molécules qui permettent de ralentir l'évolution de l'insuffisance rénale.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.