< Retour à l'article

Déconfinement le 11 mai : la crainte d'une deuxième vague

1/5
SUIVANTDéconfinement le 11 mai : la crainte d'une deuxième vague

L’annonce par Emmanuel Macron de la date du 11 mai pour le début du déconfinement a suscité de nombreuses inquiétudes. La première : celle du retour de l'épidémie et d'une deuxième vague causée par l'arrêt du confinement. On évoque l’Asie, où le virus semblait avoir été vaincu et il revient pourtant. 

Le président français faisait ainsi référence au Japon et à Singapour, où le nombre de cas, après un premier pic rapidement maîtrisé, bondit depuis plusieurs jours. À Tokyo, les autorités ont placé le pays en état d’urgence depuis début avril.

Plusieurs études parues en mars et avril soulignent le danger d’un retour de l’épidémie dans ce pays à la faveur du relâchement des mesures de confinement. 

Si le risque d’une deuxième vague de contamination est pris au sérieux dans l’ensemble des pays touchés par le virus, c’est parce qu’il est justifié par les scientifiques. Un nouveau pic épidémique après le relâchement des mesures de confinement semble constituer la seule voie logique en l’absence de mesures fortes. 

Une étude publiée par l'Inserm insiste sur le fait que cette deuxième vague paralyserait encore plus le système hospitalier, et saturerait probablement les hôpitaux du pays. 

Sources

JT TF1, 14 avril 2020

Jean-Michel Blanquer, France 2, 14 avril 2020

Expected impact of lockdown in Île-de-France and possible exit strategies, Inserm, 12 avril 2020

Déconfinement : comment les différents pays amorcent le virage du monde d'après, Le Figaro International, 15 avril 2020

Le rôle des enfants dans la propagation du virus "n'est pas celui que l'on attendait au début de l'épidémie", selon un pédiatre, Franceinfo, 14 avril 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.